La Communauté germanophone propose aux élèves du secondaire de découvrir les métiers techniques pendant les "jours blancs"

Publié : lundi 18 juin 2018 Par

 

Techniques

L'initiative de la communauté germanophone, consistant à proposer aux élèves du secondaire une initiation aux métiers techniques pendant les "jours blancs", trouve une résonance particulièrement pertinente dans le contexte général des emplois vacants et des métiers en pénurie, dont beaucoup concernent des fonctions techniques.

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi dans des fonctions techniques 

Une semaine d’initiation aux métiers techniques sera organisée la dernière semaine du mois de juin (période dite des "jours blancs" pendant laquelle se déroulent les délibérations des enseignants) en Communauté germanophone, a indiqué le ministre Harald Mollers lors d’une conférence de presse donnée dans une entreprise à Hergenrath.

L’IAWM, l’équivalent germanophone de l’IFAPME, organisera durant la dernière semaine du mois de juin, la seconde édition de la version estivale des «Schnupperwochen».

En pratique, il s’agit d’une semaine d’initiation aux métiers techniques destinée aux élèves âgés d’entre 15 et 18 ans, qui souhaitent se diriger vers un métiers techniques et une formation duale comme en proposent les centres de formation (ZAWM).

Chaque année, depuis 25 ans, deux semaines de ce genre se tiennent durant les vacances de Pâques et rencontrent un franc succès. Pour la seconde année, les jours blancs sont mis à profit pour permettre aux élèves de découvrir et de tester ces métiers porteurs d’avenir.

Les entreprises, qui sont de plus en plus confrontées à un manque de main d’œuvre, sont nombreuses à souhaiter ouvrir leurs portes aux jeunes. «Environ 250 entreprises sont prêtes à accueillir les élèves qui le souhaitent», a souligné mardi Harald Mollers, le Ministre en charge de la Formation et de l’Enseignement. «Il est indispensable de sensibiliser les jeunes et leurs parents à ces métiers et aux formations dispensées de manière à ce qu’ils ne soient pas considérés comme un plan B, comme c’est souvent le cas, mais comme un choix et un plan A», a ajouté le Ministre. Il a ensuite précisé que généralement, les étudiants qui ont terminé un apprentissage en entreprise trouvent un emploi dans un délai de moins de six semaines.

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018

Retour à la liste