La culture d'entreprise dans le secteur consultant

Le consultant apprécie qu'il lui soit laissé beaucoup de liberté et d'autonomie dans l'exécution de sa mission. La pression du nombre de jours "à  facturer" est très forte. Le secteur est particulièrement flexible pour son personnel (horaires variables, possibilité de travail à  domicile, etc.)

Communication, mise au courant et information

Le fait que votre connaissance vienne à  stagner, pourrait être un facteur de démission. Il est donc primordial de vous tenir au courant et de parfaire sans cesse vos connaissances. Dans la coordination ou les fonctions dirigeantes, la connaissance joue un rôle essentiel, puisque c'est en fin de compte son savoir que l'on vend.

La plupart des entreprises disposent de banques de données renfermant des informations sur les projets en cours, tant nationaux que mondiaux. C'est indispensable vu la grande mobilité des personnes dans ce secteur. La transmission de la connaissance par ces banques de données est instructive à  deux titres: d'une part, vous apprenez une foule de choses en les utilisant et d'autre part, vous vous perfectionnez vous-même en plaçant votre propre savoir dans ces banques de données (car cela vous oblige à  évaluer votre niveau de connaissance et vos expériences).

Les banques de données comportent fréquemment des listes de spécialistes en certaines matières. Cela vous donne la possibilité de les contacter. Vous pourrez, le cas échéant, vous en servir pour composer intelligemment vos propres équipes pour les projets. Tous les bureaux d'études n'en sont cependant pas à  ce stade avancé.

Les réunions multiples sont également typiques de ce secteur. Elles sont l'occasion pour que s'entrecroisent les idées émises par le personnel et permettent de mettre les dossiers à  problème sous la loupe. De plus, on peut y évaluer les réalisations positives de chaque individu.

Le secteur de la consultance fait fréquemment appel à  un système d'accompagnement ou de conseil. L'on attribue alors une sorte de parrain ou de marraine (une personne plus haut placée dans la hiérarchie) aux jeunes collaborateurs, auprès du/de laquelle ils peuvent chercher du soutien et les réponses aux questions qu'ils se posent. Ces mêmes personnes se chargent de leur suivi, de leur accompagnement et de leur évaluation.

Il est fréquent de voir s'établir une collaboration dans le cadre d'un projet. Travailler sous la forme d'un projet détermine en grande mesure la manière dont s'établit la collaboration et dont s'organisent les relations réciproques dans ce secteur. Le fait qu'une équipe différente correspond à  chaque projet peut produire un effet positif sur la perfection de vos connaissances.

Créativité

Pour certains bureaux d'étude, la créativité n'est pas une donne essentielle. Les conseils prodigués par les consultants s'élaborent sur base d'expériences acquises. Pour d'autres bureaux, par contre, la solution la plus créative méritera récompense.

Si vous avez une idée de génie, le budget sera sans la moindre hésitation mis à  votre disposition pour l'exécuter. La pression du temps rend souvent impossible tout travail créatif et l'on est alors contraint de retomber sur des expériences acquises.

Il ne faut pas négliger la part du client. Certains clients ne sont pas disposés à  opter pour des solutions novatrices et vous ne pourrez pas dans ce cas donner libre cours à  votre imagination. Il est fréquent de se trouver dans une situation d'un gain pour un autre gain (Win-Win): vous ne serez autorisé à  mettre en oeuvre une idée nouvelle qu'à  condition que le client y trouve aussi sa part de gâteau.

La créativité ne doit jamais devenir un but en soi. Le processus créatif ne doit avoir qu'une valeur ajoutée.

Des entreprises instructives

Certaines entreprises du secteur consultant sont plus avancées en connaissances que des entreprises dans les secteurs de la télécommunication et de l'informatique (IT), sans doute parce que c'est essentiellement de connaissance qu'elles s'occupent.

Des indices relevés auprès de ces organisations sont, en ce qui concerne :

  • La gestion des erreurs : commettre une erreur ne conduit pas nécessairement au licenciement. Le manque d'effectifs sur ce marché permet une certaine tolérance à  l'erreur.
  • La connaissance est primordiale: les consultants ont la chance de pouvoir suivre des formations.
  • les possibilités de parfaire ses connaissances sont multiples; des banques de données sont disponibles en plusieurs endroits.
  • Liberté d'entreprendre : il est laissé une grande liberté et une grande autonomie dans l'exécution du travail.

Source: Vlerick Leuven Gent Management School

Retour à la liste