La fin des jobs d’été ?

Rédigé par: Magali Duqué
Date de publication: 3 mars 2023
Catégorie:

Pour s’offrir des vacances, mettre de l’argent de côté ou financer leurs études, de plus en plus d’étudiants travaillent.

Job d'été

Avec plaisir ou par nécessité, les jeunes n’hésitent plus à travailler après les cours.

Pas seulement pendant les congés

Dans les parcs d’attraction, à la caisse du supermarché, aux fourneaux des fast-foods, sur les routes pour livrer nos commandes… Ils sont partout, ou presque. En dix ans, les jobs étudiants ont connu une croissance à deux chiffres. Et c’est sans compter la variété des postes proposés. Les dernières statistiques de l’ONSS recensent 883.518 jobs occupés par 565.248 étudiants partout en Belgique. Avec une demande en hausse dans différents secteurs (tels que l’Horeca, les loisirs ou la logistique), les jobistes étudiants ne connaissent plus de saisons. Actuellement, la majorité des étudiants qui travaillent pendant la période estivale ont aussi des contrats tout au long de l’année scolaire.

« Combiner études et travail est devenu une réalité pour de nombreux jeunes.»

Qu’est-ce qui change en 2023 ?

Les jeunes cherchent à la fois un job qui va leur plaire et qui sera bien payé. Afin de leur permettre de travailler plus sans gagner moins, les réglementations ont changé depuis le 1er janvier 2023. Si le gouvernement avait déjà cessé de limiter leur entrain en nombre de jours, il est dorénavant possible de prester jusqu'à 600 heures par an (au lieu des 475 heures), tout en continuant à bénéficier de cotisations sociales réduites. En effet, seuls 2,71 % sont prélevés à la charge de l’étudiant et 5,42 % à celle de l’employeur, ce qui permet de garantir un salaire net quasi-équivalent au brut. Par contre, si l’étudiant fait plus d’heures, il devra payer des cotisations sociales similaires à celles d'un employé, en passant de 2,71 % à 13,07 % et de 5,25 % à 25 % pour l’employeur. Pour garder ce quota à l’œil tout en restant flexible, les étudiants peuvent utiliser l'application "Student@Work". Développée par l’Office Nationale de Sécurité Sociale, c’est également une mine d’informations pour vérifier son droit aux allocations familiales, comparer le revenu minimum (par âge et par heure), se renseigner sur les conditions d’imposition en fonction de la configuration familiale,… Cette année s’annonce donc encore plus opportune pour trouver un job d’étudiant enrichissant, à tous les niveaux.

Vous êtes à la recherche d’un job étudiant ? Découvrez toutes les annonces dans votre région sur www.references.be