La Finlande expérimente le revenu de base depuis un an: quelles leçons en tirer?

Publié : jeudi 25 janvier 2018 Par

Cela fait maintenant un an que la Finlande a débuté un projet pilote prévoyant le versement d’un revenu de base garanti à un échantillon de 2.000 personnes sans emploi. Quel bilan peut-on en tirer? C’est la question posée par The Guardian.

Revenu de base

Depuis janvier 2017, le gouvernement finlandais verse 560 euros mensuels à 2.000 chômeurs âgés entre 25 et 58 ans. L’expérience est destinée à être menée jusqu’à la fin de l’année prochaine. 

Quel est l’objectif? Déterminer si le versement d’un revenu de base inconditionnel est de nature à inciter les bénéficiaires à retrouver un emploi. En Finlande, le taux de chômage s’élève à 8 % et ne baisse quasiment plus. Les experts pensent que certains chômeurs peuvent être dissuadés d’accepter un nouvel emploi par crainte que leurs revenus franchissent un seuil fiscal aboutissant à augmenter leur taux d’imposition, et donc, au final, à réduire leurs revenus nets. “L’enquête vise pour partie à supprimer les obstacles (qui peuvent dissuader de retrouver un emploi)”, explique Marjukka Turunen, qui dirige le bureau juridique de Kela, la Sécurité sociale finlandaise, qui mène cette expérience. 

>> À lire : En Allemagne, les femmes peuvent connaître le salaire de leurs collègues masculins

Si dans les années 1980, les politiciens finlandais voyaient dans le revenu de base un moyen de compenser les effets de la baisse de l'emploi industriel, il s'avère aujourd'hui comme une solution possible pour compenser la disparition d'un tiers des emplois inhérente à l'automatisation d'ici une vingtaine d'années.

Beaucoup pensent que les résultats de l’expérience finlandaise ne peuvent être représentatifs. En cause? Un échantillon de bénéficiaires trop réduit et un revenu de base de 560 € trop faible pour permettre de vivre décemment. Il devrait néanmoins apporter des réponses à d’autres questions sociales. En effet, la sécurité financière qu’il apporte peut peut-être réduire l’anxiété et le stress au point d’avoir un impact visible sur le plan de la santé. De ce fait, un revenu de base contribuerait à réduire les dépenses de santé.

>> À voir : Comparez votre salaire avec notre outil "compas des salaires"

De même, on pourra déterminer si un revenu de base peut se substituer au système d’aides sociales actuel. Les aides proposées sont en effet de moins en moins adaptées aux problématiques de notre siècle. Le système actuel est par exemple particulièrement inadapté pour les indépendants, qui doivent constamment justifier leurs revenus.

>> Vous cherchez un job ? Cliquez ici ^pour découvrir nos 1.300 offres d'emploi !

Retour à la liste