La flexibilité s’impose plus que jamais au travail

Publié : mercredi 25 octobre 2017 Par

La flexibilité fait partie des trois critères principaux pour près de quatre candidats sur dix dans le choix d'une entreprise, indique ManpowerGroup, le spécialiste de l’intérim, dans le deuxième volet de son enquête mondiale 2017 consacrée aux préférences et aux comportements des candidats. C’est la flexibilité au niveau des horaires qui est la plus demandée, autant auprès des hommes qu'auprès des femmes. 

Pour 38% des personnes interrogées dans les 19 pays sondés, la flexibilité au travail s’impose plus que jamais comme un critère de décision important dans le choix d’un employeur, derrière la nature de la fonction (53%) et le salaire (59%).

Horaires flexibles, télétravail, congés payés ou sabbatiques, travail en pause (shifts) à la carte, … si la notion de flexibilité recouvre des réalités diverses chez les candidats interrogés, 26% des répondants citent en premier lieu la souplesse en matière d’horaires, suivie de près (22%) par la possibilité de travailler depuis chez soi ou tout autre endroit. Les possibilités liées à la flexibilité sont d’ailleurs l’une des questions les plus fréquemment posées par les candidats lors des entretiens de recrutement aujourd’hui.

Autrefois principalement associée au salariat féminin, la flexibilité est en passe de s’affranchir de la question du genre. Dans la plupart des pays sur lesquels porte l’étude, les candidats masculins sont de plus en plus nombreux à citer le facteur “flexibilité” dans leurs critères de choix d’une entreprise.

D’une façon plus large, toutes les générations sont concernées ainsi que tous les secteurs d'activité. 

Retour à la liste