La Marine vous offrira des carrières riches en voyages et expériences de vie

Publié : mardi 3 avril 2018 Par

Léo

La Défense organisera le 12 avril prochain à Peutie (Vilvoorde), un Job Day spécialement dédié à tous ses métiers techniques. Nous avons rencontré le soldat Germain, électromécanicien à La Marine, qui nous a expliqué la vie d'un technicien à La Défense.

Léo

(Le Roi Philippe 1er en visite sur la frégate belge Léopold 1er il y a 2 ans).

Germain, parlez-nous de vos fonctions au sein de La Marine ?

« Je suis actuellement sous-officier du Léopold 1er, à bord duquel je m’occupe des systèmes de productions et de distribution de l’énergie électrique. Lorsque nous sommes de quarts, je suis le second dans la centrale technique, et je m’occupe également des systèmes de propulsion en cas de problèmes. Je fais aussi partie de la « boarding team » (l’équipe d’abordage) dont les prérogatives sont notamment d'effectuer des fouilles de navires suspects et d'assurer la sécurité du navire à quai comme en mer. À titre d'exemple, nous avons récemment secouru des migrants en mer Méditerranée. »

Léopold 1er

Quelle a été votre histoire ? Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre l’armée ? Pourquoi avoir choisi spécifiquement La Marine ? Quand l’avez-vous rejointe ? Quelles sont vos perspectives / missions / projets pour 2018 ?

« Lorsque j’étais adolescent, j’ai effectué des stages « jeunes » d’une semaine, chaque année pendant 4 ans, pour connaître et comprendre le fonctionnement de La Défense. Par la suite, j’ai passé mes tests d’entrée à Neder-Over-Heembeek pendant ma dernière année scolaire. Après la réussite de ceux-ci, j’ai commencé la formation au campus de Saffraanberg (à Saint-Trond) au mois d’août 2013, où j’ai reçu une formation militaire pour être sous-officier, et une formation technique plus approfondie en électromécanique. Enfin, j’ai rejoint l’école de Bruges pour y recevoir ma spécialisation technique, ainsi que des cours de base en connaissances maritimes. Une fois ces différentes étapes accomplies, j’ai enfin pu embarquer sur un navire opérationnel (Le Louise Marie -F931) avec lequel j’ai pu effectuer plusieurs exercices et deux missions « Sophia » en mer Méditerranée. Je suis actuellement en poste sur la deuxième frégate de la Marine belge, le Léopold 1er, où l’équipage aura comme mission principale en 2018 de préparer et reconditionner le navire pour le rendre à nouveau opérationnel à un niveau optimal. »

Léopold 1er

En quoi consiste concrètement votre métier ? À quels défis / difficultés / challenges devez-vous faire face au quotidien ?

« Mon métier se divise en deux grands pans différents : le premier prend cours lorsque nous sommes à quai, contexte dont nous profitons pour nous occuper des entretiens et du bon fonctionnement des installations techniques, suivre des cours pour garder un bon niveau de connaissances, ou encore faire du sport pour maintenir notre condition physique. Pendant les périodes du deuxième pan, qui concerne notre temps en mer / en « navigation », nous montons de quart deux fois par jour pour assurer le bon fonctionnement des installations techniques et de la sécurité à bord. Une des principales difficultés dans notre métier consiste à savoir réguler son sommeil entre les quarts, et être rigoureux dans le travail et les exercices. »

Léopold 1er

Pourquoi aimez-vous votre métier / la Marine/ l’armée ? Quels sont les points d’attractivité de votre fonction en particulier, et ses points plus compliqués ?

« Le point le plus positif est également celui qui peut poser des difficultés. Lorsque nous partons en mission ou en exercice, nous avons la possibilité de visiter différents pays ou encore d’échanger des connaissances avec des collègues d’autres nations, ce qui est très positif et rend notre métier agréable, varié et instructif. Un des points importants est aussi la sécurité de l’emploi.

Je dirai que le point « compliqué », ou du moins particulier à notre métier (qui n’est d’ailleurs que le pendant négatif de son meilleur côté), est le fait de quitter le territoire pendant de longues périodes, de plus ou moins deux à trois mois d’affilée, pour un total de six à sept mois par an. Mais cet aspect particulier a aussi l’avantage de nous permettre d’accumuler des longues périodes de congé pendant lesquelles nous pouvons, une fois rentré au pays, passer beaucoup de temps consécutif avec notre famille et nos amis. »

Léopold 1er

Aviez-vous une autre image de La Marine avant de la rejoindre ? Correspond-elle à la réalité ? Que diriez-vous pour valoriser ses métiers ?

« Mon image de la Marine correspondait plus ou moins à ce que je vis maintenant, notamment grâce au bureau de recrutement et aux journées « portes ouvertes » qui permettent de s’en faire une vision réelle et objective, et ainsi de pouvoir prendre de bonnes décisions pour le futur, en toute connaissance de cause.

Louise Marie

Si les métiers sont les mêmes que ceux que l’on peut trouver dans le civil, les expériences concrètes que nous vivons sur nos différents contextes de travail sont, elles, uniques. Les situations auxquelles nous sommes confrontées, par exemple dans le cadre du sauvetage de migrants en mer, sont à la fois difficiles à vivre sur les plans humains et psychologiques, mais aussi extrêmement gratifiants tant nous sommes dans l’action et l’aide concrète. Ces métiers sont donc extrêmement riches à bien des égards, et j’encourage toute personne qui serait potentiellement attirée par cette expérience à venir les essayer. Il n’y a rien à perdre ! »

Louise Marie

Cet article vous parle ? Vous vous demandez si une carrière à La Défense pourrait vous tenter ?

Consultez les descriptions de poste sur notre site et venez rencontrer des vrais spécialistes pendant notre Job Day du 12 avril prochain. Ce sera peut-être le début d’une grande aventure !

Intéressé(e) ?

Inscrivez-vous gratuitement avant le mercredi 11 avril 2018 à midi  (inscription obligatoire) via le formulaire d’inscription ou par téléphone via le numéro gratuit 0800/33348.

Ceux qui ne pourraient assister à ce Job Day mais qui sont néanmoins intéressés par un emploi à La Défense, peuvent également visiter le centre d'information de chaque province.

Vous pouvez également obtenir plus d'explications via le numéro gratuit 0800/33348 ou sur www.werkenbijdefensie.be / www.travailleraladefense.be

 

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018 sur notre site web !

Retour à la liste