La pénurie de talents atteint un nouveau record

Publié : lundi 2 juillet 2018

Les pénuries de talents atteignent un nouveau record en Belgique et dans le monde et hypothèquent la croissance des entreprises, met en garde le groupe de services RH Manpower en marge de sa 12 e étude internationale sur le sujet, réalisée dans 43 pays et incluant 754 employeurs en Belgique.

Chez nous, 35 % des employeurs interrogés affirment avoir des difficultés à recruter, soit une augmentation de 11 % depuis 2016.

Le chômage reste élevé en Belgique, alors que 130.000 emplois y sont vacants. « Le fossé entre l’offre et la demande de compétences ne cesse de grandir », alerte le groupe RH. En effet, comme l’indiquaient les dernières données de l’Office statistique européen Eurostat, le taux d’emplois vacants en Belgique atteignait 3,5 % au premier trimestre, soit une proportion largement supérieure à la moyenne européenne de 2,2 %.

Le manque de main-d’œuvre se fait sentir dans les trois Régions du pays et touche 38 % des employeurs en Flandre (+7 %), 35 % à Bruxelles (+13 %) et 30 % en Wallonie (+17 %).

>> À lire aussi : Un employeur sur trois peine à recruter, voici les métiers en pénurie

Focus sur les « soft skills »

Ce sont toujours les fonctions techniques et manuelles qui font défaut. Parmi les dix fonctions les plus recherchées, on retrouve notamment les ouvriers qualifiés, les techniciens, les chauffeurs, les ingénieurs ou encore les profils IT. Mais « l’évolution des modes d’organisation des entreprises a renforcé le rôle des project managers qui doivent posséder de nombreuses compétences, notamment au niveau des soft skills », relève Manpower.

« Dès lors, le mot d’ordre sur le marché de l’emploi ne doit plus être seulement jobs jobs jobs mais skills skills skills », estime le spécialiste RH. Pour le groupe, il convient désormais de ne plus uniquement se concentrer sur les seules compétences techniques manquantes (techniciens, ingénieurs, IT…) mais aussi sur ces « soft skills», soit les compétences liées à la personnalité (capacité à collaborer, communication…).

A l’échelle mondiale, les pénuries de talents sont au plus haut depuis 12 ans. Les pays les plus touchés sont le Japon (89 %), la Roumanie (81 %) et Taïwan (78 %).

>> Découvrez nos emplois d'offre à pourvoir pour 2018 ! 

Retour à la liste