La qualité des services va-t-elle diminuer si on paie moins les top-managers du public?

C’est dorénavant une réalité: les managers d’entreprises publiques ne pourront plus gagner que 290.000 euros par an. Cela signifie par exemple que les patrons de la SNCB vont voir une petite moitié de leur salaire annuel partir en fumée.

On entend souvent dire que quand on paie des clopinettes, on a de mauvais patrons. Comme les top managers refuseront de travailler pour un tel salaire, va-t-on avoir de moins bons managers à la tête de nops entreprises publiques? Qu'en pensez-vous?

Les managers moins bien payés sont-ils de moins bons managers?

Retour à la liste