La Santé et les Finances au cœur des recrutements

Rédigé par: Pauline Martial
Date de publication: 30 mai 2021
Catégorie:

SPF santé publique

Au cœur de la gestion de la crise sanitaire, le SPF Santé publique a recruté massivement au cours de l’année écoulée. Du côté des Finances, le volume d’emploi est également colossal, comme à son habitude. Mais pour recruter en suffisance, l’administration fédérale a simplifié son processus de screening.

Sans surprise, le SPF Santé publique est l’une des administrations à avoir été particulièrement pourvoyeuses d’emploi depuis le début de la crise sanitaire. Des nombreux profils ont été appelés en renfort pour permettre à ce département de garder la tête hors de l’eau au plus fort de la pandémie. Une situation de crise qui leur a été bénéfique sur le plan du recrutement. «/Nous sommes parvenus à recruter de manière attractive, en partie grâce au fait que nous avons été mis sous le feu des projecteurs dès le début de la crise du covid. Certaines personnes se sont alors rendu compte des opportunités que nous avions à offrir. Et c’est tant mieux/! Car il faut savoir qu’au sein du SPF Santé publique, 70/% de nos recrutements concernent des experts aux profils extrêmement pointus, qui possèdent au minimum un master/», confie Angélique Heusicom, Corporate Advisor au SPF Santé publique. Plus de 80 personnes ont ainsi été recrutées au cours de l’année écoulée. Des profils spécifiques liés à la politique antimicrobienne menée par le gouvernement bien sûr, mais aussi des pharmaciens ou des détenteurs de master en santé publique. Sur le plan de la santé animale, de nombreux vétérinaires sont également fréquemment recrutés, tandis que des profils ingénieurs sont eux appelés à travailler sur des thématiques environnementales. Des fonctions multiples, très recherchées aussi par le secteur privé, avec lequel il faut parfois jouer des coudes. «/Il est nécessaire de pouvoir se montrer compétitif car il s’agit évidemment de candidats que le privé essaye également d’attirer. Pour ce faire, on tente de rester attractif sur le plan salarial, mais on essaye surtout de mettre en avant les enjeux importants que nous avons à leur confier/», explique Angélique Heusicom.

Si le SPF Santé publique parvient à tirer son épingle du jeu dans le recrutement de nombreux profils, le challenge est cependant plus difficile lorsqu’il s’agit d’embaucher des médecins. «/Il s’agit principalement d’un problème de statut qui ne permet pas à ces médecins, lors de leur première année de stage, de continuer à exercer en tant qu’indépendants, puisqu’ils deviennent fonctionnaires. Et puis, cela reste parfois difficile de rester compétitif avec certaines agences, comme l’Inami. Il reste aussi un gros travail à faire au niveau des clichés autour de la fonction publique. Certains s’arrêtent encore trop souvent aux préjugés du fonctionnaire, alors que notre travail est profondément diversifié et a un réel impact sur la société. Pour contrer cela, nous essayons d’approfondir au maximum la description de nos fonctions/», développe la Corporate Advisor du SPF Santé publique.

1.300 postes à pourvoir

Avec pas moins de 20.000 personnes actives dans son service, le SPF Finances est sans conteste l’un des plus gros employeurs de l’administration fédérale. Ses ambitions de recrutement pour l’année 2021 ne font d’ailleurs que le confirmer puisque 1.300 postes devraient être à pourvoir au sein de ce service public cette année. Parmi les profils recherchés figurent des juristes, des économistes ainsi que des professionnels de l’IT au sens large. Des perles rares que s’arrachent évidemment aussi les entreprises dans le privé, tant la pénurie est marquée depuis plusieurs années. «/La concurrence est rude, d’autant que notre volume de recrutement est énorme, mais nous avons développé notre propre stratégie pour convaincre les candidats et je pense qu’elle porte ses fruits. L’idée est évidemment de casser les préjugés selon lesquels la fonction publique serait moins intéressante, moins motivante ou moins ambitieuse. Nous érigeons certains de nos collaborateurs en ambassadeurs pour véhiculer la réalité de nos métiers, pour montrer que nous cherchons des candidats dynamiques, autonomes et capables de prendre des initiatives. Certes, il nous est parfois difficile de rivaliser avec le privé, notamment sur la question des avantages extralégaux, mais nous remarquons de plus en plus que la qualité de la fonction prime aujourd’hui sur l’aspect salarial/», affirme Inge Mattens, Project Manager Employer Branding au SPF Finances. Les possibilités de formation interne, à suivre à son propre rythme et au gré de ses ambitions professionnelles, constituent également un atout qui joue en faveur de toutes ces administrations.

>> Retrouvez ici toutes les offres pour le SPF Santé Publique

>> Retrouvez toutes nos offres ici