La transition digitale : une solution qui inquiète les travailleurs

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 9 juin 2020

En cette période inédite, le numérique s’est imposé comme indispensable tant sur le plan économique que communicationnel. Pourtant, la transformation digitale peine encore à se mettre en place et inquiète nombre d’employés, selon une étude menée par Willis Towers Watson.

digital

Réussir sa transformation digitale, c’est sans doute l’un des plus grands défis qui se pose à nos entreprises actuellement, et dans les années à venir. De nos jours, la digitalisation est un passage obligé mais très peu d’entreprises ont déjà internalisé cette stratégie, selon l’enquête menée par le cabinet de conseils Willis Towers Watson.

En effet, les sociétés ont du mal à acquérir de nouvelles compétences digitales. Seules 28% des organisations mondiales perçoivent le passage au numérique comme une transformation du modèle et de l’identité de l’entreprise (36% en Europe de l’Ouest). Et seulement 23% des sociétés européennes estiment que leur stratégie digitale est intégrée. 65% considèrent la digitalisation seulement comme une opportunité pour la stratégie commerciale, la politique innovation ou la productivité, mais sans rapport avec l’identité de l’entreprise. Seule 1 organisation sur 4 dans le monde a un directeur digital (CDO).

92% des structures mondiales auront recours à l’automatisation des tâches dans 3 ans. Actuellement, le recours à l’automatisation et à la transformation numérique intervient en soutien des salariés pour 46% des sociétés dans le monde (51% en Europe de l’Ouest) dans l’exécution des processus opérationnels. Pour les entreprises en transformation, près de la moitié d’entre elles ont déjà recours à l’automatisation pour créer de nouveaux types de tâches pour les salariés (43%).

Enfin, il ressort de cette étude que la mutation vers le digital génère de nombreuses inquiétudes auprès des travailleurs. Les managers et les collaborateurs externes sont ceux qui s’inquiètent le plus pour leur avenir : 40% des managers et 64% des employés externes ont peur de perdre leur travail pour une moyenne de 41% de l’ensemble des talents. 2 travailleurs sur 5 estiment également que leur emploi pourrait être automatisé ou délocalisé d’ici dix ans.

Retrouvez l’enquête au complet ici.

>> A lire aussi : La digitalisation, une bonne nouvelle pour l'emploi?

>> Retrouvez toutes nos offres d’emploi