L'addiction au café est officiellement une maladie mentale

Dans la cinquième édition de la bible des troubles mentaux, le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), l’addiction au café et les symptômes de manque lors de la désintoxication sont repris dans la liste des troubles.

Addiction au café

Dans l’édition précédente du DSM, une liste établissait déjà les symptomes d’intoxication à la caféine. Fébrilité, nervosité, excitation, insomnie, rougeurs, tics et palpitations prouvent que vous avez ingéré trop de caféine.

‘Trop’ signifie le plus souvent plus de 250 mg de caféine, c'est-à-dire deux ou trois tasses de café.

Se désintoxiquer du café

La nouvelle version de DSM va encore plus loin, car les effets du manque de café sont aussi décrits.

Les symptômes qui signalent cet état de manque sont la fatigue, le mal de tête, les troubles de la concentration, une mauvaise humeur, des nausées et des courbatures. Celui qui souffre de trois de ces symptômes ou plus, est selon le DSM en train de souffrir d'un manque de caféine.

Controverse

La nouvelle version de DSM suscite beaucoup de controverses, parce que de plus en plus de maladies qui a première vue semblent innocentes se retrouvent dedans.

Alan J. Budney, qui a composé le manuel, défend son choix d’intégrer l’addiction au café dans le DSM. "Il y a beaucoup de gens qui montrent des troubles lors d'un état de manque de caféine. Quand ils n’ont pas assez de caféine dans leur sang, ils ont de réels symptômes qui influencent leur travail, leur sommeil ou leur autres activités" a-t-il déclaré dans le Time.

Retour à la liste