Langage corporel: que faire de vos mains pendant une conversation?

Date de publication: 31 janv. 2011
Catégorie:

La porte parole de Laurette Onkelinx s'est empressée d'éteindre le feu. Mais il faut bien dire que le geste involontaire de la vice-première sur le plateau de Controverse n'est pas passé inaperçu... Que faire de vos mains lors de réunions ?

Communiquer avec les mains

Lorsque l'on parle ou que l'on écoute quelqu'un, on ne sait souvent pas quoi faire de ses mains. Lors d'une présentation ou en réunion, l'orateur occupe souvent ses mains avec un stylo,  les documents utiles à  son discours ou la télécommande du projecteur.

Si ces objets semblent nécessaire à  la personne qui a la parole, c'est parce que l'on se sent souvent moins assuré lorsque l'on a les mains vides. On craint en effet que nos mains transmettent alors des signes de notre nervosité. Pourtant, lorsque l'on connait les gestes efficaces, nos mains peuvent renforcer notre communication, montrant à  nos interlocuteurs que l'on maîtrise notre sujet tout en leur offrant une meilleure compréhension.

Tenir l'auditeur en éveil

En effet, si vous appuyez vos paroles des gestes adéquats, vous facilitez la transmission de votre message. Un exemple confirme cette affirmation : si vous devez écouter un orateur se tient raide comme une planche pendant toute la durée de sa présentation, vous aurez du mal à  garder votre attention focalisée sur son monologue, aussi clair soit-il. D'où l'importance d'une variation, aussi bien dans la vitesse du discours et dans les intonations, que dans le langage non verbal, qui ont leur importance pour rendre un discours plus vivant.

Les gestes de l'orateur vous permettent de saisir le message vie deux canaux différents : auditif et visuel. De cette façon, si vous êtes inattentif quelques instants, les gestes vous aideront à  reprendre plus facilement le fil du discours.

L'importance des bons gestes

Pour ce faire, il faut bien évidemment que les gestes adoptés correspondent au message exprimé. Dans le cas contraire, l'attention du public étant toujours davantage focalisée sur le langage non verbal, il ne pourra saisir le contenu du message. Vous en doutez ? Faites donc ce petit test : Expliquez à  vos amis que vous avez abattu vous-même votre sapin de Noà«l à  la hache, mais mimez une scie, et vos amis retiendront que vous avez abattu votre sapin à  la scie.

Les gestes font directement appel à  l'imagination. Et l'imagination de votre public aura davantage d'impact sur leur compréhension de votre message que les mots que vous utiliserez. Si vous veillez à  faire correspondre vos gestes à  votre message, votre communication sera renforcée et plus compréhensible.

Ampleur des gestes

Il ne s'agit pas uniquement de trouver les bons gestes, mais aussi de les effectuer correctement. En effet, si des gestes de grande ampleur sont indiqués lorsque vous vous adressez à  un groupe important, ils seront perçus comme des gesticulations exagérées, à  l'effet quasi comique, par une audience plus restreinte. Adaptez donc vos gestes à  la taille de votre public.

Que faire de vos mains lorsque vous écoutez ?

Lorsque vous vous retrouvez de l'autre côté de la barrière et endossez le rôle de l'auditeur, il est encore recommandé de ne pas négliger vos mains. Voici donc la signification de différentes postures. A vous d'adopter le plus appropriée !

  • Les bras croisés

Même si cette position peut vous sembler plus confortable, sachez qu'elle donne l'impression d'être fermé et distant. Des études ont montré que les conversations lorsque l'on adopte cette posture durent moins longtemps et que moins d'informations y sont échangées.

  • Les mains dans les poches

Si vous écoutez quelqu'un en gardant les mains dans les poches, vous pouvez donnez l'impression d'être trop nonchalant et peu intéressé par la conversation. Mieux vaut éviter d'entraver les mouvements de vos mains, qui montreront à  votre interlocuteur votre intérêt pour son discours. A la rigueur, une seule main dans la poche, pendant que l'autre main se montre plus expressive peut être acceptée.

  • Les mains sur les hanches

Voici une posture d'écoute active. De plus, cette position fait remonter vos épaules, ce qui vous confère une allure plus sportive. Par contre, maintenir cette position lorsque vous reprenez la parole a un impact moins positif et transmet une image plutôt prétentieuse.

  • Les mains le long du corps

Certaines personnes craignent d'avoir l'air d'une planche toute raide s'ils adoptent cette posture. Ce n'est pourtant pas toujours le cas. Il suffit d'arriver à  avoir un air suffisamment détendu, en pliant légèrement les coudes. Vous donnerez ainsi une impression plus active et impliquée. De plus, cette position a l'avantage de vous laisser beaucoup de liberté de mouvement, vos mains pourront ainsi bouger très facilement lorsque vous le souhaiterez.

Source: Managersonline.nl - Photo: Ansotte/EuEyes via ImageDesk