Le Belge passe un tiers de sa carrière à la maison

Publié : mardi 26 septembre 2017 Par

Les hommes qui partent aujourd’hui à la pension après 42 ans de carrière ont travaillé, en moyenne, 28 années seulement.

Sur une telle carrière de 42 ans, 14 années correspondent à des périodes de chômage, de maladie, de prépension, etc. qui ouvrent malgré tout des droits à la pension. Le calcul, sur base de chiffres publiés lundi par le syndicat socialiste FGTB, est rapporté ce mardi par les journaux L’Écho et De Tijd.

Pour les femmes, le même calcul donne comme résultat une moyenne de 23,1 ans de travail effectif sur une carrière de 36,6 ans, dont 37% correspond à des périodes de chômage, maladie ou autres.

La réforme voulue par le gouvernement Michel a pour but de donner plus de poids aux périodes de travail qu’aux périodes d’inactivité dans le calcul de la pension. Ce qui n’empêche pas la FGTB de dénoncer des coups de canif dans le contrat social, notent les deux quotidiens belges.

> Découvrez ici plus de 1.400 jobs !

Retour à la liste