Le burnout doit-il être reconnu comme un accident de travail ?

En Flandre, le parti écologiste Groen axe une partie de sa campagne sur la santé des travailleurs. Son président, Wouter Van Besien, s’inquiète : « Les chiffres récents sur le stress sont déconcertants : 19 000 employés sont à  la maison, souffrant d’un burnout. Nous estimons que 15 à  20% des travailleurs en seront affectés un jour ou l’autre. L’impact sur le milieu de travail et sur la société est gigantesque. La croissance du nombre de congés maladie longue durée depuis 2008 a déjà  coûté 1 milliard d’euros. » 

Le parti propose dès lors de reconnaître le burnout comme un accident de travail. Soutenez-vous cette idée ?

Retour à la liste