Passer au contenu principal

Le chômage varie selon les régions

Date de publication: 13 janv. 2023

Le taux de chômage a augmenté en Flandre et en Wallonie, mais diminue légèrement à Bruxelles.

chômage

Pour le mois de décembre, la Wallonie comptait 215 275 demandeurs d'emploi et un taux de chômage de 13,4 % contre 12,2 % un an plus tôt. C'est ce que révèlent les chiffres du Forem.

Pour le deuxième mois consécutif, le nombre de chômeurs en Flandre est en hausse, selon les chiffres du VDAB. La Flandre comptait 184 776 chômeurs à la fin du mois de décembre. Cela représente une augmentation de 1,6 % par rapport à décembre de l'année précédente. Cela a porté le taux de chômage à la fin du mois de décembre à 5,8 %, contre 5,7 % à la fin de 2021.

Au sein de la capitale, le nombre de demandeurs d'emploi a diminué de 0,3 % pour atteindre 87 075 demandeurs d’emploi. Le taux de chômage a donc atteint 15,2% à la fin du mois de décembre, selon Actiris.

Chômage de courte durée

Les chômeurs de courte durée, c'est à dire ceux qui sont sans emploi depuis moins d'un an sont nettement plus nombreux en Flandre (+19 %). Il y a également plus de chômeurs hautement qualifiés (+8 %), en raison du nombre important de personnes hautement qualifiées de nationalité ukrainienne.

Selon les politiques, il est encourageant de constater que le nombre de personnes sans emploi depuis plus d'un an continue de diminuer. La forte augmentation du nombre de chômeurs réfugiés montre que les Ukrainiens sont prêts à s'inscrire auprès d’un organisme d’emploi et à chercher du travail.

>> À lire aussi : Le petit chômage, c'est quoi ?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi