Le congé-éducation, la solution pour se former et travailler en même temps

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 16 sept. 2020

Pas toujours facile de travailler et de se former en même temps. Après une journée de travail, la motivation n’est plus présente… Et si le congé-éducation était la solution ?

formation

Le congé-éducation fait partie des droits du travailleur belge. Ce dernier est autorisé à s’absenter du travail pour suivre des formations agréées tout en continuant à percevoir son salaire. L’alternative idéale pour se former et travailler en même temps !

Voici tout ce dont vous devez savoir sur le congé-éducation payé (il s’agit là d’une compétence prise en charge par les régions, voici les informations relatives à la Wallonie).

Conditions d’accès

Pour bénéficier de ce droit, il faut :

  • être employé du secteur privé ou être contractuel d’une entreprise publique autonome
  • être occupé à temps plein ou à temps partiel. Pour donner droit à un quota d'heure de congé proportionnel au temps de travail, les travailleurs à temps partiel doivent remplir certaines conditions
  • être occupé sous contrat de travail

Durée du congé-éducation

Le travailleur qui fait usage du congé éducation a droit à un certain nombre d'heures de congé payé pour se consacrer à ses études. Le nombre d’heures octroyé par l'employeur dépend du type d'enseignement suivi, mais également du nombre d'heures de présence effective au cours. La formation quant à elle doit être reconnue et doit se composer de minimum 32 heures.

Les heures de congé-éducation payé doivent être utilisées pendant la période de formation. Autrement dit, l’employé peut prendre son congé-éducation entre le début et la fin de ses cours.

>> Intéressé par une formation? N'hésitez pas à consulter toutes nos offres de formations

En pratique

Le travailleur qui désire bénéficier du congé-éducation payé remet à son employeur l’attestation d’inscription régulière délivrée par l’organisateur de la formation. Il lui communique les dates auxquelles il compte s’absenter.

La demande de congé-éducation payé doit intervenir au plus tard le 31 octobre de chaque année scolaire ou, en cas d’inscription tardive, dans les 15 jours après celle-ci

Le travailleur doit apporter à son employeur la preuve qu’il suit bien les cours avec assiduité par la remise d’une attestation trimestrielle d’assiduité délivrée à cet effet.

De son côté, l’employeur pourra obtenir un remboursement (éventuellement limité) de ces heures de congé-éducation payé. Il faut seulement fournir l'attestation d’inscription originale à votre employeur qui devra, pour sa part, compléter une déclaration de créance qu’il doit remettre pour le 31 mars au plus tard de l’année scolaire qui suit.

>> A lire aussi : Rentrée : quand prendre ses congés?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi