Le coworking, vecteur de changement pour la mobilité

Fondée en 2008 par Axel Kuborn et Alexandre Ponchon, Silversquare fournit des espaces de coworking en Belgique et au Luxembourg. Au-delà de la mise à disposition d’espaces de bureau, la société entend surtout développer un véritable écosystème communautaire autour de valeurs fortes liées à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). La mobilité douce est l’une de celles-ci. Elle est développée sous de multiples aspects.

Silversquare

Un modèle d’avenir

Pour Alexandre Ponchon, il est évident que le coworking participe d’un modèle d’avenir sur le plan de la mobilité :

« Les espaces proposés sont tous situés à proximité immédiate de gares ou d’axes de transport en commun importants et sont généralement plus proches du domicile des collaborateurs d’une société.

Ceci raccourcit les navettes et réduit les trajets en voiture. Ces espaces sont en outre adaptés aux diverses activités professionnelles : bureaux, salles de réunion, espaces de travail partagés, lounges, phonebooth, etc. »

En termes de mobilité, Silversquare a lancé en outre deux initiatives, l’une à destination de son propre personnel, l’autre pour les membres de sa communauté. Comme le détaille Margaux Vandenbossche, Leader Opérationnel & CSR, « depuis un an, les employés peuvent s’acheter le vélo de leur choix, celui-ci étant subsidié en grande partie par Silversquare. Nous tentons aussi d’impliquer la communauté pour favoriser les déplacements légers, en association avec notre partenaire Befimmo. Au sein des bâtiments que nous cogérons avec ce dernier, on a créé un système de mise à disposition de vélos dans les coworkings avec l’application Hooba. Ils peuvent être empruntés gratuitement pendant la journée, pour faire une course ou bouger vers un autre espace de coworking. »

En ce moment, Silversquare participe au challenge organisé conjointement par les sociétés Tapio et atlasGO. Pour Cedric Meuris, Leader Community & Events, cette action ne relève pas du hasard :

« Ces deux sociétés figurent parmi nos membres et nous accordons une certaine priorité aux actions de notre communauté. Cela permet d’insuffler une dynamique et de créer un cercle vertueux. »

Alternative au télétravail à domicile

Le coworking est aussi une alternative au télétravail à domicile. Selon Laurence Doucet, Leader Marketing, « comme on a pu s’en rendre compte durant la crise sanitaire, le coworking s’est présenté avec force comme une solution permettant de rompre avec l’isolement que certaines personnes peuvent ressentir chez elles. »

Durant la pandémie, les espaces de Silversquare sont en effet restés ouverts en permanence. La société avait en effet l’obligation d’assurer le suivi de certains services à destination des entreprises qu’elle héberge, comme la gestion du courrier. Alexandre Ponchon souligne que sa société a fait appel aux services d’un organisme certifié pour s’assurer que le fonctionnement des espaces répondait bien aux règles sanitaires.

Silversquare dispose aujourd’hui de 9 espaces et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Nous en ouvrons un nouveau ce mois-ci à Liège – à 200 mètres à peine de la gare des Guillemins – et un second à Anvers en fin d’année », détaille Alexandre Ponchon.

« Nous atteindrons ainsi une véritable envergure nationale, avec 11 implantations pour un espace total de coworking de quelque 52.000 m². Plus de 2.000 entreprises, qui rassemblent plus de 4.000 collaborateurs, recourent à nos services chaque année. Parmi eux, figurent des entrepreneurs, des indépendants et des employés, des petites et des grandes entreprises. »

 

La responsabilité sociétale des entreprises se décline en 4 piliers

Chez Silversquare, les actions menées en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) s’articulent autour de quatre piliers : la gouvernance, l'ancrage local, la communauté des membres et l'environnement.

Transparence et inclusion

La gouvernance repose en premier lieu sur un modèle collaboratif : « Pour toute décision, tout changement, on organise des workshops avec les personnes susceptibles d’être touchées afin d’atteindre un engagement de tous les collaborateurs », insiste Margaux Vandenbossche.

Ce pilier se traduit aussi par des enquêtes de satisfaction régulières auprès des collaborateurs, ainsi que par une information qui circule librement et en toute transparence à travers toute l'organisation : « Tous les collaborateurs ont par exemple accès à l'Open Board, soit la réunion mensuelle de la société, afin de suivre les débats. »

Une politique de recrutement inclusive est également au cœur de cette bonne gouvernance : « Silversquare est fier de compter aujourd’hui 75 % de femmes dans son personnel. Nous travaillons aussi en collaboration avec Diversicom pour offrir à des personnes porteuses de handicap une chance identique de rejoindre nos effectifs. Nous promouvons aussi la diversité auprès de nos membres, par exemple à l’occasion de conférences. »

Margaux VandenBosche

Margaux Vandenbossche, opérational leader.

Ancrage local et bien-être

Le deuxième pilier est focalisé sur l'ancrage local. « Tout le design de nos espaces de coworking, par exemple, est conçu par des artistes de chez nous, comme l’artiste liégeois Jean-Paul Lespagnard pour notre nouveau coworking à Liège. Pour nous, il est très important d'avoir des partenariats avec des membres de notre communauté ou avec des entreprises situées à proximité des espaces de coworking », note Margaux Vandenbossche.

Le troisième pilier regroupe tous les efforts menés vis-à-vis de la communauté des membres pour leur fournir des espaces de travail leur apportant du bien-être.

« Ceci se fait en phase avec l'objectif de créer une atmosphère propice à l'efficacité, à la productivité et à l'émulation entre les membres. »

Lié à l'environnement, le dernier pilier rassemble entre autres tous les efforts menés en termes de mobilité et de réduction des émissions de CO2.

 

Challenge à la rentrée !

Chez Silversquare, la sensibilisation à la mobilité douce ne date pas d’hier. Depuis plusieurs années, l’entreprise cherche à mettre en place des solutions et crée des partenariats, notamment avec l’application Skipr et Dott, afin d’analyser les pratiques de mobilité au sein de la société.

En ce mois de septembre, elle s’investit dans le challenge organisé conjointement par Tapio et AtlasGO. Là aussi, la collaboration n’est pas neuve. Cedric Meuris :

« Nous travaillons déjà avec Tapio depuis un certain temps. Cette société spécialisée dans la mesure des émissions de gaz à effet de serre et dans la conception de plans stratégiques nous permet de mesurer notre empreinte carbone et de nous fixer des objectifs de réduction de nos émissions.

À présent, avec notre action de ce mois, nous espérons pouvoir inciter notre écosystème de 2.000 entreprises membres à adopter une démarche similaire. »

Pour Silversquare et sa communauté, le challenge consistera à « tester leur capacité à réduire les émissions de CO2 liées à leurs déplacements professionnels.

Les individus peuvent participer à titre individuel, mais une entreprise peut bien sûr y adhérer globalement, via une application dédiée. » Pour inciter les travailleurs, une collaboration a été mise en place avec les trottinettes et vélos Dott : « Ils seront présents avec des hubs devant chacune de nos implantations du 12 septembre, premier jour de la Semaine de la mobilité, au 14 octobre. Dott permettra aux plus gros rouleurs de gagner des abonnements à ses services. Il y aura également une compétition inter-entreprises. »

Silversquare   

Cédric Meuris. 

La RSE, pour quoi faire ?

Pour Valérie Vincx, Business Leader de Silversquare, la RSE n'est pas qu'une façon pour les entreprises de se donner bonne conscience :

« C'est aussi devenu un impératif compétitif. Les jeunes générations attachent beaucoup d'importance à la planète, à l'environnement, etc. Les sociétés qui réfléchissent à leurs nouveaux espaces de travail sont soucieuses d’intégrer cette dimension dans leurs décisions stratégiques. Flexibilité, localisation et mobilité font partie des conditions pour attirer les talents. »

Alexandre Ponchon appuie le propos : « Aujourd'hui, tout projet entrepreneurial devrait intégrer un projet RSE au-delà de l’aspect purement business. Demain, les gens n'iront plus travailler dans les entreprises qui ne respectent ni l'humain ni la nature. »

Silversquare

Valérie Vincx, Business Leader de Silversquare. 

Retour à la liste