Le départ d’un collègue peut être dangereux pour votre santé mentale

Publié : vendredi 17 août 2018 Par

Nous passons de plus en plus de temps au travail, parfois même plus qu’avec nos proches. Dans de telles conditions, difficile de ne pas nouer des liens avec ses collègues. Conséquence: le départ d'un acolyte de bureau peut avoir un impact négatif sur notre santé mentale. Explications.

L’appréhension

Que vous l’appréciez ou non, le départ d’un collègue est souvent synonyme de stress. En effet, si vous savez ce que vous perdez, vous ne savez pas à quoi vous attendre avec son remplaçant. Cette peur de l’inconnu peut avoir des effets néfastes sur votre santé, principalement liée à l’angoisse qu’elle engendre.

Perte de repères

Aujourd’hui, nombre de psychologues consentent à dire que le départ d’un collègue peut être un véritable choc. En perdant un collègue, on perd ses repères liés non seulement à son environnement professionnel, mais également à sa vie personnelle puisque des liens intimes sont souvent créés dans l’enceinte même de l’entreprise.

La fin d’une époque

Le départ d’un collègue est souvent vécu par les travailleurs restant comme “la fin d’une époque” qui les renvoie vers leur propre situation. Ainsi, ces derniers réalisent que le temps passe, se mettent à compter le nombre d’années passées au sein de la société, etc. Ces différentes questions, angoissantes, amènent souvent tristesse et mélancolie.

>> Découvrez les offres d'emploi ! 

Retour à la liste