Le Forem à la recherche de 181 conducteurs d’autocar

conduteur

Avec les départs au ski, le métier de conducteur d’autocar est plus que jamais porteur d’emploi. Les vacanciers optent en effet de plus en plus pour ce moyen de transport plus écologique, plus sûr et plus reposant pour se rendre aux sports d’hiver.

"En 2018, ils étaient près de 15 000 à partir des quatre coins du pays, transportés par environ 300 véhicules. Pour arriver à bon port, il est donc indispensable de pouvoir compter sur des chauffeurs bien formés et expérimentés", expliquent nos confrères de la DH.

C’est pourquoi le Forem propose des formations de conducteur d’autobus et autocar débouchant sur l’obtention du permis D. Près d’une centaine de chauffeurs environ ont déjà été formés en 2018.

Actuellement, 181 offres pour des postes de chauffeurs d’autocar et conducteurs d’autobus sont présentes sur le site du Forem. Cette importante demande du secteur s’explique en partie par un nombre élevé de départs à la retraite, le secteur connaissant un vieillissement certain de ses effectifs. 

Le but de la formation: acquérir les compétences et la conduite adéquates à ce genre de véhicule. "Il est nécessaire d’avoir une conduite souple et défensive, c’est-à-dire qui permet d’anticiper les événements. Il faut aussi faire preuve d’une grande patience et d’une importante résistance physique", explique Thierry Ney, porte-parole du Forem.

Retour à la liste