Le "ghosting", un phénomène de plus en plus répandu dans le monde du travail

Le "ghosting" est souvent utilisé dans le domaine des relations amoureuses. C'est un terme qui définit une affreuse technique de rupture consistant à ne plus donner aucun signe de vie et ce, sans s’expliquer. Loin de s’éteindre, le phénomène est désormais en train de s’inviter dans le monde du travail, explique le réseau social LinkedIn.

Ghosting

"Auparavant, c'était les entreprises qui ignoraient les candidatures spontanées ou snobaient les candidats après leur entretien d'embauche, mais aujourd'hui, le monde a basculé", estime Chip Cutter, le rédacteur en chef de LinkedIn.

Comment "ghoster" au travail?

C'est le cas quand un candidat postule pour un emploi mais ne se présente pas à son entretien, quand il accepte un job mais oublie de venir à son premier jour de travail ou encore, quand un employé quitte son boulot du jour au lendemain sans jamais redonner signe de vie et sans explication.  "Ce n'est qu'après avoir tenté de les contacter plusieurs fois que les patrons se rendent compte qu'ils ont démissionné", explique Chip Cutter.

Profonds changement au sein du marché de l'emploi

Pour les observateurs, il s’agit principalement de profonds changements au sein du marché de l’emploi depuis dix ans. Alors que le chômage recule, les travailleurs sont confrontés à de nombreuses offres d'emploi et à cause de leur manque d'expérience, ils ne savent pas très bien comment les refuser. 

Retour à la liste