Le nombre d’emplois vacants n’a jamais été aussi élevé en Belgique

Publié : lundi 10 septembre 2018

emploi

Le Salon de l’Emploi Talentum Liège, qui se déroulera ce jeudi 13 septembre, justifiera plus que jamais son utilité: les employeurs sont plus que jamais confrontés à la pénurie de profils qualifiés.

C’est dans un contexte porteur que les candidats se rendront, ce jeudi, au Salon de l’Emploi Talentum, qui se déroulera au Country Hall de Liège: les entreprises belges offraient, au deuxième trimestre 2018, 145.760 emplois vacants contre 140.690 au premier trimestre 2018, selon les derniers chiffres publiés par Statbel. Le taux de vacance d’emploi, c’est-à-dire le nombre d’emplois vacants par rapport au nombre total d’emplois dans l’entreprise, a lui aussi progressé, passant de 3,47% au premier trimestre 2018 à 3,52% au deuxième trimestre.

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi !

Statbel précise que plus de la moitié (65,6%) des emplois vacants se concentrent dans quatre secteurs économiques: à savoir les sciences et les services (19,6%, 28.630 emplois vacants), le secteur non marchand (17,3%), l’industrie (14,7%) et le commerce (14%). Soit autant de secteurs qui seront d’ailleurs peu ou prou représentés à l’occasion de cet événement.

Comme le confirme ce directeur des ressources humaines, «il y a un déséquilibre entre l’offre et la demande. Un grand nombre de postes sont ouverts chez nous dans le secteur de l’IT et, malheureusement, il n’y a pas assez d’étudiants qui choisissent ces filières.» Autant dire que pour les candidats disposant du diplôme requis et/ou de l’expérience recherchée, la traduction de ce qui précède est assez favorable: ils ou elles se verront assurément proposer des opportunités, d’autant plus intéressantes s’ils habitent en région liégeoise que ces emplois sont, précisément, situés à deux pas de chez eux.

>> Toutes nos offres d'emploi en région liégeoise

Quelques jours avant la publication des chiffres de Stabel, le Forem soulignait de son côté le fait que la Wallonie avait enregistré, en août dernier, le cinquantième mois consécutif de recul du chômage, le taux de chômage s’établissant désormais à 14,4% de la population active wallonne. La Région comptait à la fin du mois d’août 226.752 demandeurs d’emplois inoccupés, soit 2.309 personnes ou 1% de moins qu’en août 2017. «La baisse du chômage se manifeste dans toutes les catégories d’âge, à l’exception des 30-40ans», précisait le Forem.

Dans le détail, le sud du pays comptait, à la fin août, 146.460 demandeurs d’emploi demandeurs d’allocations et 33.217 jeunes en stage d’insertion professionnelle, auxquels s’ajoutent 34.176 personnes inscrites obligatoirement et 12.899 demandeurs d’emploi qui se sont librement inscrits.

Tous ces chiffres dressent en tout cas le portrait d’une Wallonie qui, si elle reste affectée par un taux de chômage structurellement élevé, n’en recèle pas moins de nombreuses opportunités. Si cela n’aura pas de quoi rassurer les employeurs, qui voient surtout se perpétuer les pénuries de profils qualifiés dans les secteurs les plus porteurs et se désolent de l’inadéquation structurelle de certains demandeurs d’emploi eu égard à leurs besoins, cela peut au moins ouvrir de réelles perspectives à celles et ceux qui se rendront à Talentum Liège.

>> Talentum Liège, le salon gratuit où plus de 1000 emplois sont à pourvoir !

Retour à la liste