Le nombre de dossiers de discrimination lié à l’emploi ne cesse d’augmenter, selon Unia

Date de publication: 11 juil. 2019

En 2018, Unia a ouvert 2.192 dossiers, soit près de 10% de plus que l’année précédente. Près d’un dossier sur quatre traités par cette institution publique indépendante qui lutte contre la discrimination et défend l’égalité des chances a concerné l’emploi, où l’on enregistre ici une baisse de près de 11% comparé à 2017.

Discrimination

L’an passé, Unia a ouvert 510 nouveaux dossiers dans le domaine de l’emploi (soit 23,3% des dossiers). Cela constitue une diminution de 10,8% par rapport à 2017. Par rapport à la moyenne sur 5 ans, l’augmentation est cependant de 17,7%. La diminution est principalement marquée au niveau du secteur public. Les critères principalement concernés sont les critères dits « raciaux » (25%), le handicap (22,5%), l’état de santé (15,1%), l’âge (12,1%) et les convictions religieuses ou philosophiques (8,7%).

Le critère qui connait une augmentation particulièrement marquée est l’état de santé (+18,3% sur un an et +101,2% par rapport à la moyenne sur cinq ans). Le critère de l’âge, pour lequel on avait observé une forte augmentation en 2016 semble moins souvent invoqué en 2018 (-27,8%). Environ 30% des dossiers emploi touchent à la problématique de l’embauche, 25% à l’organisation et aux conditions de travail, 20% à des cas de licenciement et 12% aux relations professionnelles et au harcèlement

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi