Le nombre de femmes en profession libérale a augmenté de 30 % en 5 ans

Publié : mardi 8 mai 2018 Par

Entre 2011 et 2016, le nombre d’indépendants exerçant une profession libérale (médecins, avocats, dentistes, géomètres, experts-comptables, etc.) a connu un rythme de croissance variant entre 4 et 6 % par an, selon les chiffres d’Acerta dans son analyse sur les professions libérales, relayés par l'ÉchoCette évolution est particulièrement marquée auprès des femmes où on note une progression de 30 % en 5 ans, contre une hausse de 20 % chez les hommes. 

Profession libérale

Pourquoi un tel succès? Pour Fabienne Evrard, directrice chez Acerta, les femmes se dirigent de plus en plus vers des activités indépendantes touchant au secteur des soins aux personnes et du bien-être. “Ces métiers demandent énormément d’investissement en temps, or les femmes désirent toujours garder un équilibre correct entre vie de famille et travail. Avant, c’était difficilement compatible, mais aujourd’hui, les conditions de travail ont changé, ce qui facilite l’accès à ces professions pour les femmes.”

Les professions libérales se développent en effet de plus en plus souvent en cabinets, ce qui permet de se répartir les consultations et les gardes. Par conséquent, les femmes peuvent garder plus facilement des horaires de travail compatibles avec leur vie de famille. Ce qu’elles font d’office plus souvent que les hommes. Cela se voit d'ailleurs dans leur rémunération: l’écart salarial au sein des professions libérales est aussi élevé que chez les salariés. En moyenne, il faut compter 20 % d’écart en défaveur des femmes. Mais cette différence ne s’explique pas par une différence de rémunération horaire puisque les honoraires d’un médecin ou d’un avocat seront les mêmes que l’on soit un homme ou une femme. Mais les femmes réalisent moins de prestations, et au final, elles gagnent donc moins.

Acerta constate également un rajeunissement dans les professions libérales: les 26-45 ans y représentent la plus forte proportion avec 55 %. On ne compte plus que 19 % de 45-65 ans. “Les professions libérales réclament un investissement personnel important, au service de leur patientèle. À partir d’un certain âge, certains indépendants ont envie de diminuer la pression des responsabilités, et préfèrent donc intégrer une structure.”

 

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi 2018

Retour à la liste