Le nouveau salaire stratosphérique de Lewis Hamilton !

Publié : lundi 30 juillet 2018 Par

LH

Le quadruple champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton (2008, 2014, 2015 et 2017) a paraphé sa prolongation de contrat avec son écurie actuelle, Mercedes, jusqu'à la fin de la saison 2020. L’annonce officielle a été faite en marge du Grand Prix d’Allemagne à Hockenheim. Cerise sur le gâteau, le pilote britannique a remporté la victoire devant son coéquipier Valtteri Bottas, offrant ainsi au constructeur allemand un succès de prestige sur ses terres.  

« La passion de la compétition qui brûle en moi est partagée par tous les membres de ce groupe », s’en enthousiasmé le pilote de 33 ans, vainqueur de trois de ses quatre titres mondiaux et de 44 victoires depuis qu'il a rejoint la marque à l'étoile en 2013, en provenance de McLaren. « Mercedes est devenue la maison de Lewis en F1 et son histoire est liée pour toujours à l'argent et au vert de Mercedes-AMG Petronas », a pour sa part souligné Toto Wolff, le patron de l'écurie basée à Brackley (UK).

>> Combien gagne Gianluigi Buffon au PSG ?

On ne change pas une équipe qui gagne

« Je suis très confiant dans le fait que nous allons encore écrire des chapitres incroyables de notre histoire à l'avenir », prévient le manager (et ancien pilote) autrichien. « Cette prolongation de contrat était essentiellement une formalité depuis que nous nous sommes assis, Toto et moi, pour discuter cet hiver. C'est donc bien de signer officiellement pour l'annoncer et continuer à travailler comme d'habitude », s’est facilité Hamilton, qui va passer la pause estivale en tête du championnat (24 points d’avance sur son dauphin Sebastian Vettel) après ses deux succès consécutifs en Allemagne et en Hongrie (Hungaroring).

>> Gagnez-vous plus ou moins que vos collègues ? 

Dernier contrat en F1 pour le britannique ?

Mercedes aurait même souhaité, selon plusieurs sources concordantes, que le pilote s'engage pour plusieurs années supplémentaires. Mais ce dernier, qui a très souvent évoqué ces dernières années d’autres passions et des projets très concrets de reconversion dans la musique et la mode, a préféré décliner l'offre. Il est également possible que le pilote souhaite attendre de voir la direction que prendra la formule 1 au niveau de ses règlements techniques et sportifs, qui changeront à l’expiration des actuels Accords Concorde, à la fin 2020. La possibilité d'une retraite n'est donc pas à exclure à la fin de ce nouveau contrat.

>> Tour de France: combien gagnent les coureurs?

Un salaire mirobolant

D’ici là, grâce à ce nouveau contrat, le recordman absolu du nombre de pole positions en F1 (77) touchera un salaire annuel mirobolant de plus de 45 millions d'euros. Son actuel coéquipier, le finlandais Valtteri Bottas, n’a pour sa part obtenu (comme l’année passée) qu’une prolongation d’une seule année supplémentaire, soit jusqu'à fin 2019.

LH

>> Découvrez nos offres d'emploi en 2018 ! 

Retour à la liste