Le personnel aérien davantage exposé au risque de cancer

Publié : mardi 26 juin 2018 Par

Les membres de l’équipage d’un avion ont davantage de risque de contracter une forme de cancer, selon une étude réalisée par la Harvard School of Public Health, située à Boston aux États-Unis et dont les résultats ont été publiés dans la revue Environmental Health.

Les résultats de l'étude sont interpellants: 15 % des membres de l’équipage des avions ont été diagnostiqués pour un cancer. En comparaison avec la moyenne américaine pour le même groupe d'âge, le personnel à bord des avions présente un risque plus élevé de cancers du sein (3,4% au lieu de 2,3%), de l'utérus (0,15% contre 0,13%), du col de l'utérus (1,0% au lieu de 0,7%), de l'intestin (0,47% contre 0,27%) et de la glande thyroïde (0,67% contre 0,56%).

Les hôtesses de l'air sont surtout exposées au risque de souffrir d'un cancer de la peau: elles sont deux fois plus à développer des mélanomes, tandis qu'elles ont quatre fois plus de chance de contracter une autre forme de cancer de la peau. Le personnel masculin présente aussi un risque plus élevé de cancer de la peau mais significativement plus faible que chez les femmes.

Ces résultats sont d'autant plus frappants quand on sait que le pourcentage de personnes obèses ou fumeuses est très faible au sein du personnel aérien.

Retour à la liste