Le recrutement digital va-t-il tuer le recrutement physique ?

Publié : Par

La mise en relation entre employeurs et chercheurs d’emploi se digitalise de plus en plus. Est-ce un danger ou une opportunité ? C’est la question que s’est posée la Libre Belgique.

Lors d’un lunch financier organisé par La Libre Belgique et le blog MoneyStore.be, Jérôme Caille, CEO de House of HR a débattu avec le professeur Anne Rousseau (UCL et ICHEC) sur les nouveaux enjeux du recrutement des candidats au sein des entreprises. Dans un monde qui se digitalise, le recrutement et la gestion des ressources humaines se sont complexifiés : le nombre d’intermédiaires augmente, le recrutement est de plus en plus flexible grâce à la baisse des coûts engendrée par la digitalisation, les talents sont de plus en plus nombreux et l’individualisation de plus en plus importante.

> Voir aussi : Emploi: postuler facilement du bout des doigts

Par le passé, les entreprises publiaient leurs offres d’emplois dans les journaux. Ensuite, on a vu apparaître des sites spécialisés. Aujourd’hui, les entreprises publient leurs offres d’emplois sur les réseaux sociaux. La recherche se digitalise donc bel et bien et l’accès à ce type d'informations est de plus en plus rapide.

> Voir aussi : Comment postuler en ligne?

Ces évolutions vont-elles tuer le recrutement physique ? Non. Car si le premier filtre est de plus en plus digital, il y a toujours un complément physique qui intervient sous forme d’un entretien plus personnel. Cependant, il faut veiller à ce que les expériences physiques et digitales soient cohérentes et continues.

Mais si les moyens digitaux permettent de faciliter le recrutement, ils engendrent également des risques. Un des dangers est l’accessibilité à ces moyens. Se pose en effet ici le problème de la fracture numérique et de l’aspect générationnel. On peut craindre également une plus grande discrimination à cause de l’irréversibilité des informations postées sur les réseaux sociaux, explique Anne Rousseau.

Néanmoins, le digital a cet avantage de permettre de passer moins de temps sur l’analyse des données et plus de temps sur l’analyse du profil recherché. 

> Voir aussi : Comment écrire un CV qui sera remarqué par les logiciels de gestion de candidatures?

Retour à la liste