Le retour d’expérience Covid pour alimenter le bien-être

Rédigé par: CAROLINE DUNSKI
Date de publication: 19 févr. 2022
Catégorie:

Dans l’intercommunale Idea, la crise Covid a donné un coup d’accélérateur aux divers plans d’action visant à assurer le bien-être de ses collaborateurs, avec des thématiques telles que l’accompagnement du retour au travail des malades de longue durée et la prévention de l’absentéisme.

En mars 2020, comme la majorité des travailleurs belges, plus de 200 des 320 collaborateurs de l’intercommunale hainuyère Idea ont basculé dans le télétravail à 100 %. Comme des mesures de télétravail structurel et circonstanciel existent au sein de l’entreprise depuis 2018, fournir équipement et outillage pour permettre au personnel administratif de travailler à domicile dans les meilleures conditions possibles n’a pas été compliqué. 

Depuis quelque temps, les dirigeants de l’intercommunale se projettent dans l’après-Covid afin d’organiser le retour progressif des travailleurs au siège montois.

« Le plan bien-être de notre personnel est un des trois axes de notre stratégie RH amorcée en 2017 avec le volet gestion des carrières et des compétences et le volet gestion des âges, explique Carine Delfanne, directrice des ressources humaines et des services généraux. De plus, depuis un an, dans le cadre de la loi sur le bien-être au travail, une conseillère en prévention des aspects psychosociaux a rejoint l’équipe afin d’assister l’entreprise, mais aussi la ligne hiérarchique, c’est-à-dire le management ainsi que les travailleurs, dans l’application de mesures de prévention de ces aspects : stress, charge mentale, conflits, harcèlement, etc. Sa deuxième mission était de développer notre plan bien-être en vue d’améliorer la qualité de vie au travail. »

Ce plan bien-être est alimenté par le Retex Covid effectué mi-2021. « Ce processus d’apprentissage collectif nous a permis de tester notre capacité de réaction et d’adaptation au risque sanitaire, mais nous voulions aussi renforcer notre capacité à mieux détecter d’autres situations à risques pour y apporter des réponses en amont. L’état des lieux Covid a mis l’accent sur ce qui a bien fonctionné, comme l’autonomie accrue, la confiance, la responsabilisation et la solidarité des équipes, et sur ce qui devait être amélioré : nos plans de crises, un partage des bonnes pratiques, la communication. Cela a donc logiquement alimenté notre plan bien-être qui comprend un projet-pilote de prévention du burnout, une politique de droit à la déconnexion et de gestion allégée des mails, une nouvelle organisation du travail avec davantage de flexibilité, d’autonomie et de transversalité. Nous avons aussi renforcé la convivialité dans nos lieux de travail et espaces d’échanges, aménagé notre cafétéria, organisé la promotion de modes de vie sain, élaboré une charte éthique, apporté de l’aide au team-building ou aux réunions à distance, renforcé la formation en ligne, amélioré l’accueil des nouveaux agents, etc. Avec un leitmotiv : être bien au bureau autant que chez soi. »

CAROLINE DUNSKI