Le secteur de la construction est à la recherche de main-d'oeuvre

Publié : vendredi 22 juin 2018 Par

La croissance soutenue dans le secteur de la construction en Belgique participe enfin à la création d’emplois, explique jeudi Robert de Mûelenaere, l’administrateur délégué de la Confédération construction, relaye Belga. Quelque 11.500 emplois sont d’ailleurs vacants actuellement, mais le secteur peine à recruter de la main d’oeuvre qualifiée.

L'optimisme de rigueur pour cette année est poussé par les constructions de logements neufs, par les rénovations résidentielles, mais surtout par les rénovations non-résidentielles.

Cependant, quelque 11.500 emplois sont actuellement vacants dans le secteur de la construction qui déplore les difficultés à recruter de la main d'oeuvre qualifiée. "Cinq mille élèves sortent chaque année des sections construction de nos écoles professionnelles (toutes communautés confondues), c'est clairement insuffisant", commente Robert de Mûelenaere. Surtout quand l'on sait que seuls 40% d'entre eux prendront réellement le chemin d'un emploi dans le secteur.

M. de Mûelenaere évoque comme solution de travailler à l’activation des chômeurs vers les métiers en pénuries et l'importance de se concentrer sur l’enseignement, notamment en alternance. Selon lui, "le tronc commun ne correspond pas à la nécessité de reconnaître que chacun a ses propres talents à exploiter". "Quelle place voulons-nous donner à l'enseignement technique et professionnel dans notre pays?", s'interroge-t-il.

Retour à la liste