Le secteur de la construction souhaite séduire davantage de femmes

Publié : Par

“Femmes de métier” a lancé une nouvelle campagne de promotion visant à sensibiliser et à encourager les femmes à suivre la voie de la construction. Cette nouvelle campagne de promotion devrait accélérer le mouvement lent visant à attirer davantage de candidates à entrer sur le marché de l’emploi d’un secteur qui se porte bien, voire très bien.

La construction évolue et attire les femmes dans des fonctions manuelles et techniques. Pourtant, leur nombre reste marginal en Belgique: seulement 1% de la main d’oeuvre total en 2016, bien que le secteur offre une très large palette de métiers avec de réelles opportunités d’emploi.

En 2016, le Forem a géré près de 10.000 offres d’emploi pour les métiers manuels de la construction, soit 33% de plus qu’en 2015. La hausse se confirme pour 2017: + 14% pour les 7 premiers mois par rapport à 2016 et 48% par rapport à 2015. Les 5 métiers les plus demandés en 2016: installateur électricien, maçon, monteur en sanitaire et chauffage, couvreur et menuisier.

En Wallonie, la part de femmes est inférieure à 1% (0,79%) mais en progression ces dernières années (0,57% en 2007). Les sous-secteurs qui occupent le plus grand nombre de femmes sont principalement les travaux de construction spécialisés: peinture, menuiserie et installation électrique.

Pour rappel, le projet “femmes de métier” créé en 2008 tente d’atténuer les stéréotypes en faisant le lien entre les entreprises qui recherchent de la main d’oeuvre qualifiée et les femmes qui ont délibérément choisi d’être ouvrières dans la construction.

Le projet permet également d’accompagner les personnes dans leurs démarches en matière de formation, de conseil et d’insertion sur le marché de l’emploi.  

Retour à la liste