Le stage d'insertion professionnel

Depuis le 1er janvier 2012, le "stage d'attente" est passé de 6 à  9 à  12 mois. Et dorénavant, on ne parle plus de stage d'attente mais de stage d'insertion professionnelle.

Les allocations d'insertion ne peuvent être perçues qu'après trois évaluations positives (des démarches effectives de recherche d'un travail) et elles sont limitées à  trois années.

Durée du stage d'insertion professionnelle

Avant de recevoir une allocation d'insertion, vous devez avoir accompli votre "stage d'insertion professionnel". La durée de ce stage ne dépend plus de votre âge au moment où vous effectuez la demande d'allocation. Elle est dorénavant de 12 mois pour tous.

Votre stage d'attente commence au moment où vous êtes inscrit au FOREM ou à  l'ORBEM. Il est donc important de vous inscrire le plus rapidement possible.

Quels jours ne sont pas pris en compte dans le stage d'insertion professionnel?

Tous les jours ne sont pas pris en compte dans le calcul du stage d'attente.

jours qui ne sont PAS pris en compte

les jours d'inscription situés entre la fin des cours et le 1er août n'entrent pas en compte si vous avez atteint l'âge de 18 ans au moment de votre inscription en tant que chercheur d'emploi

les jours d'indisponibilité. Par exemple:

  • jours d'hospitalisation
  • emprisonnement
  • interdiction de travailler avant et après un accouchement
  • travail d'indépendant
  • jours où vous avez signalé de façon explicite que vous ne pouviez pas travailler ou que vous ne pouviez travailler que sous certaines conditions
  • stages obligatoires en vue de l'accès ou l'exercice d'une profession libérale ou indépendante
  • travail de recherche en tant que boursier non soumis aux cotisations de sécurité sociale

Comment effectuer la demande d'allocation, après écoulement du stage d'insertion professionnel?

Votre stage d'attente est écoulé et, malgré vos efforts, vous n'avez pas décroché le job de vos rêves. Vous avez, à  présent, droit à  une allocation d'attente. Voici comment introduire votre demande d'allocation d'attente:

  1. confirmez votre inscription auprès du FOREM et de l'ORBEM.
  2. adressez-vous ensuite à  votre syndicat ou à  la CAPAC (Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage). Vous trouverez l'adresse des bureaux locaux de la CAPAC sur le site du FOREM
  3. vous recevrez ensuite le formulaire C109/art 36, à  faire compléter, d'une part, par votre école ou maître de stage et, d'autre part, par le FOREM ou l' ORBEM. N'oubliez pas d'emporter votre carte d'identité ainsi que le formulaire "Assujettissement à  l'ONSS". Une fois complété par votre organisme de paiement, vous remettrez ce formulaire à  la mutuelle

Une fois toutes ces démarches effectuées, la CAPAC ou le syndicat envoie le formulaire C109/art 36 à  l'Office national de l'emploi (ONEM). Ce dernier soumet votre dossier à  un examen minutieux et contrôle les choses suivantes.

L'ONEM vérifie que vous avez étudié suffisamment longtemps, c'est-à -dire que vous avez terminé vos humanités ou que vous avez accompli au moins trois années d'enseignement professionnel ou technique.

L'ONEM vérifie également que vous avez bel et bien accompli votre stage d'attente. Si ces deux aspects sont en règle, votre dossier est classé à  l'ONEM, qui envoie ensuite une "autorisation de paiement" à  votre caisse de paiement ou votre syndicat.

Vous avez désormais droit à  une allocation d'insertion. Il ne vous manque plus qu'une carte de chômeur, que vous pouvez vous procurer auprès de l'ONEM, la CAPAC ou votre syndicat. Deux fois par mois (le 3 et le 26 du mois), vous devrez vous rendre à  la CAPAC ou le syndicat afin de faire apposer un cachet sur votre carte de chômeur.

Situations spéciales:

Si vous n'avez fréquenté l'école que jusque l'âge de 16 ans (âge jusqu'auquel la scolarité est obligatoire) et que vous êtes à  présent dans un système de travail/études à  temps partiel, vous avez droit à  une allocation de transition. Vous pouvez en faire la demande en effectuant les mêmes démarches que pour l'allocation d'attente.

Si vous avez 30 ans ou plus, vous devrez faire appel à  d'autres moyens de subsistance. En effet, vous ne pouvez plus prétendre à  une allocation d'attente.

Si vous avez accompli toutes les formalités nécessaires, le FOREM ou l'ORBEM vous enverra sans doute des offres d'emploi auquel vous êtes en principe obligé de réagir, à  moins que vous ne soyez engagé dans une autre procédure de recrutement.

Montants de l'allocation

Le tableau ci-dessous vous donne un aperçu des nouveaux montants de l'allocation d'insertion et l'allocation de transition (à  partir du 01.06.2003).

 jourmois
cohabitant (ordinaire)
---moins de 18 ans8,00 euros208,00 euros
---entre 18 et 20 ans12,77 euros332,02 euros
---21 ans ou plus12,77 euros332,02 euros
cohabitant (privilégié*)
---moins de 18 ans8,48 euros220,48 euros
---entre 18 et 20 ans13,62 euros354,12 euros
---21 ans ou plus13,62 euros

354,12 euros

isolé
---moins de 18 ans9,15 euros237,90 euros
---entre 18 et 20 ans14,39 euros374,14 euros
---21 ans ou plus23,36 euros607,36 euros
cohabitant ayant charge de famille32,88 euros854,88 euros

* privilégié = conjoint dispose uniquement de revenus de remplacement

Dès que vous avez trouvé du travail, vous devez en informer immédiatement le FOREM ou l'ORBEM. Vous trouverez plus de d'informations sur les allocations dans la rubrique Barêmes du site de l'ONEM.

Quelle est la différence entre une allocation de chômage et une allocation d'insertion?

Une allocation d'insertion n'est pas une allocation de chômage. Une allocation d'insertion est accordée aux jeunes diplômés qui n'ont pas effectué un nombre suffisant de jours de travail.

En revanche, vous pouvez prétendre à  une allocation de chômage lorsque vous vous retrouvez sans emploi après avoir travaillé un certain temps. Votre allocation se calcule sur base de votre salaire brut. Si vous vous retrouvez sans travail, inscrivez-vous à  nouveau au FOREM ou à  l'ORBEM. Ils vous aideront à  remplir les documents nécessaires.

Voici un aperçu des montants (sans complément d'ancienneté) auxquels vous pouvez prétendre dans le cadre d'une allocation de chômage (à  partir du 01.06.2003).

allocation de chômage (euros)jourmois
 minmaxminmax
cohabitant avec charge de famille    
---pour celui qui est devenu
---chômeur à  partir du 1.1.2002
33,7439,45877,241.025,70
---pour celui qui est devenu
---chômeur avant le 1.1.2002 
33,7437,45877,24973,70
isolé
---1ère année28,3439,45736,841.025,70
---2e période28,3432,88736,84854,88
cohabitant
---1ère année21,2536,17552,50940,42
---2e période21,2526,30552,50683,80

---période forfait (éventuellement)

-----ordinaire14,97389,22
-----privilégié*19,64510,64

* si chômeur + conjoint bénéficient uniquement d'allocations et le montant journalier de l'allocation du conjoint ne dépasse pas 25,79 euros

Retour à la liste