Le stress au travail et les mauvaises nuits augmentent les risques de décès cardiovasculaires

Date de publication: 15 juin 2019

Les salariés qui font de l'hypertension artérielle, qui sont sujets à des troubles du sommeil et qui occupent un emploi stressant présentent un risque trois fois plus élevé de décès cardiovasculaire, alertent des travaux publiés par l’Européen Journal of Preventive Cardiology, relaye l’AFP.

Stress au travail

L’étude rappelle que près d’un tiers des personnes actives sont sujettes à l’hypertension artérielle. Les personnes concernées par ce trouble cardiovasculaire et qui de surcroît sont stressées au travail et ont un sommeil de mauvaise qualité sont particulièrement à risques.

Le sommeil est un élément essentiel pour récupérer. "Si vous êtes stressé au travail, le sommeil vous aide à récupérer. Malheureusement, le manque de sommeil et le stress au travail vont souvent de pair, et lorsqu'ils sont combinés avec l'hypertension, l'effet est encore plus toxique », explique l’étude. Les travailleurs concernés entrent ainsi dans un cercle vicieux. 

Quelles solutions ?

L’étude rappelle l’importance de pratiquer une activité physique, d’entretenir une alimentation saine et de faire des exercices de relaxation pour réduire les risques. En outre, "les employeurs devraient assurer la gestion du stress et le traitement du sommeil sur le lieu de travail, en particulier pour le personnel souffrant de maladies chroniques comme l'hypertension artérielle".

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi