Le travailleur belge gagne-t-il assez pour être heureux?

Publié : jeudi 15 février 2018 Par

L’argent ne fait pas le bonheur. Ce dicton bien connu ne remporte pas toujours l’unanimité. L'économiste américano-britannique Angus Deaton de l’Université américaine de Princeton estime, par exemple, qu’il faut gagner près de 67.900 euros bruts par an, soit 5.658 par mois, pour être heureux. Au-delà de cette limite, l’argent n’aurait plus aucune influence sur le sentiment de bonheur quotidien.

Salaire du bonheur

Sur base de ces chiffres, beaucoup de Belges seraient donc profondément malheureux, soulignent nos confrères de Het Laatste Nieuws. En 2013, le SPF Économie avait en effet calculé que le salaire moyen des Belges s’élevait à 3.300 euros bruts. Et d'après le Financial Happiness Barometer, une étude belge réalisée par la Business Vlerick School, l'impact d'une augmentation de revenu sur notre bonheur diminue à partir de 4.000 euros nets par mois.

Les employés belges seraient pourtant les plus heureux du monde, selon une enquête suédoise réalisée auprès de plus 250.000 employés à travers le monde. Et ce, malgré le fait que seuls 10 % des Belges gagnent 4.000 euros net par mois. Les enquêteurs avaient interrogé les participants sur leur loyauté vis-à-vis de leur entreprise, leur satisfaction et leur propension à recommander leur entreprise à leurs proches.  

Et d’après l’assureur AG Insurance, qui a développé un outil en ligne permettant d’évaluer son bonheur personnel, le Belge estimait en 2015 que sa famille, sa santé et sa vie sociale étaient déterminantes, alors qu’en 2014 il classait encore l’argent dans le top trois des conditions indispensables pour être heureux.µ

 

>> Découvrez nos offres d'emploi sur notre site web ! 

Retour à la liste