Les 10 métiers les plus dangereux au monde

Si la grande majorité de votre entourage effectue son 9h - 17h confortablement installé derrière son bureau, ce n'est pas le cas de tout le monde. Certaines personnes prennent de gros risques pour leur travail. Le Bureau américain des statistiques du travail (BLS) établit chaque année le classement des métiers les plus dangereux à travers le monde, en listant les professions où le risque de mourir est le plus élevé.

1. Chauffeur de bus à Guatemala City

Au Guatemala, le taux d’homicide volontaire est 4 fois plus élevé qu’au Mexique. Dur de survivre en tant que conducteur de bus privé, surtout quand on refuse d’obéir aux gangs mafieux. Plus de 900 chauffeurs ont ainsi été assassinés ces dernières années.

Vous souhaitez un job moins risqué? Découvrez nos 1500 nouvelles offres d'emploi !

2. Pilote de ligne en Russie

En 2011, la Russie était le pays du monde où le risque de mourir dans un accident d’avion était le plus élevé (devant la République démocratique du Congo). Installations dépassées, météo capricieuse, pilotes accro à la vodka… Prendre l’avion en Russie est en effet très hasardeux.

3. Mineur en Chine

Obligés de travailler dans des conditions très dures (explosions, éboulements, inondations, asphyxie…), les mineurs chinois ont été 1384 à perdre la vie en 2012 (contre 1973 en 2011). Mais ce sont les statistiques officielles, qui doivent certainement être revues à la hausse car de nombreuses mines sont exploitées illégalement.

> Voir aussi "Les pires mensonges inventés par les travailleurs" 

4. Officier de sécurité en Irak

La situation tendue entre les sunnites et chiites est exacerbée par la guerre en Syrie voisine. En juillet, les attentats on grimpé en flèche et 1057 personnes sont mortes, dont 129 appartenant aux forces de sécurité.

5. Journaliste en Syrie

La presse dérange autant le régime en place que l’opposition syrienne. Les journalistes sont en plus une cible assez vulnérable. Depuis le début de la guerre de Syrie en 2011, plus de 50 journalistes ont été tués et plusieurs sont emprisonnés.

6. Démineur

Sans surprise, jouer avec des explosifs pendant ses heures de travail est assez risqué, malgré un entraînement et un équipement professionnel.

Vous souhaitez comparer votre salaire: c'est ici

7. Pêcheur en haute mer

En pleine mer, les marins pêcheurs sont chaque jour exposés à de gros risques : tempêtes, ponts glissants, filets pesant des centaines de kilos… D’après le BLS, le taux de mortalités dans cette profession est de 200 décès pour 100 000 travailleurs.

8. Bûcheron

Abattre des arbres de 20 mètres de haut n’est pas sans risque. Si l’expérience permet dans une certaine mesure de prévoir la chute du tronc, elle n’est pas toujours fiable. Il suffit que l’arbre s’accroche dans d’autres branches ou que le poids de celui-ci soit mal évalué pour que la chute soit différente des attentes du bûcheron.

> Voir aussi: "9 métiers sales mais bien payés"

9. Camionneur en Afrique

Mourir au volant d’un poids lourd en Afrique n’est pas rare. Entre les camions trop vieux, les routes défoncées, le code de la route négligé et les attaques, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) explique ainsi que 80% des décès sur la route ont lieu dans les pays pauvres, alors qu’ils ne disposent que 50% des véhicules dans le monde. Toujours d’après l’OMS, les pays les plus touchés sont l’Afrique du Sud, le Tchad et le Burkina Faso.

10. Policier au Mexique

La criminalité est extrêmement élevée au Mexique. En 2012, on y comptait 75 meurtres par jour, dont 98% restent impunis. Les cibles préférées des narcotrafiquants sont bien sûr les policiers, qui représentent le pouvoir de l'Etat.

> Êtes-vous suffisamment rémunéré? Découvrez-le grâce à notre compas des salaires 

Source : LePoint.fr

Publié :

Retour à la liste