Les 15 plus riches familles de Belgique

La Belgique compte son lot de grosses fortunes... Découvrez le classement des 15 plus grandes fortunes du royaume.

Le livre "De 200 rijkste Belgen" ("les 200 belges les plus riches") de l’économiste Ludwig Verduyn a été publié en néerlandais en 2012. La liste a été créée pour la première fois en 2000. Pour observer l'évolution des fortunes belges, Verduyn a mis sa liste à jour.

On remarque que 85 familles de l’ancienne liste ont laissé la place aux "nouveaux riches". Même la famille royale a disparu de la liste.

La Liste

 

Famille

Société

Secteur

Valeur (en millions d’euros)

1

de Spoelberch, de Mevius & Vandamme

AB InBev

Brasserie

25.681

2

Frère

CNP GBL

Holding

2.933

3

Emsens

Etex-SCR-Sibelco

Matière première et matériaux de construction

2.418

4

Colruyt

Colruyt

Distribution

2.273

5

Unilin

Unilin

Matériaux de toiture

2.200

6

De Nul

Sofidra

Draguage

1.749

7

Lhoist-Berghmans

Lhoist

Production de chaux

1.662

8

Fernand

Katoen Natie-KTN

Logistique

1.105

9

D'Ieteren

D'Ieteren

Industrie automobile

1.080

10

Van Rompuy

Argenta

Banque

945

11

Marc Saverys

CMB

Navigation et holdings

936

12

Cigrand

Novopar

compagnie maritime

844

13

Van Thillo

De persgroep

Médias

814

14

Boël

Union financière Boël

Holding

759

15

Roland Duchâtelet

Melexis – X-Fab

Circuits intégrés

748

Comment cette liste est-elle élaborée? Pour 90%, cette liste a été établie sur base des bilans annuels des entreprises cotées en bourse, explique l’auteur Ludwig Verduyn. "Je ne prends donc pas en compte les fortunes personnelles ou les revenus des dividendes."

Selon l’auteur, deux grandes tendances sont à remarquer en comparant la liste de 2000 et celle d’aujourd’hui. "Premièrement, il y a eu un déplacement vers les marchés de niche qui exigent des productions flexibles, alors que les entrepreneurs faisaient auparavant plutôt de la production de masse. Le secteur du textile en est ici un bel exemple. La deuxième chose est qu’évoluer vers le haut de la liste n’est pas aisé. Les nouveaux arrivants se trouvent presque tous dans le bas de la liste." La richesse en Belgique n’est donc pas aussi mobile que ce que l’on pourrait penser.

Retour à la liste