Les 5 pires patrons

Rédigé par: Julie Delcourt
Date de publication: 23 déc. 2019

Beaucoup d’employés se disent peu satisfaits de leur employeur et le définissent comme être tyrannique. Voici les 5 types de patrons les plus horribles. Peut-être y reconnaitrez-vous le vôtre…

patron méchant

Avant toute chose sachez que "les patrons associables et contre-productifs ne peuvent pas être éduqués mais il est possible d'y survivre", comme l’explique Bart Groothuis, consultant en organisation.

Il est donc possible de survivre à ces 5 plus mauvais patrons :

1. L’intrusif

L’intrusif aime arriver de manière inopinée en plein exercice professionnel. Évidemment, il ne manquera pas de faire remarquer son arrivée. De quoi agacer très rapidement. Pourtant, personne n’ose rien dire car tout le monde le redoute. Il crie haut et fort inutilement.

Expression favorite : « Qu’est ce qui se passe ici ? Au travail et que ça saute ! »

Méfiez-vous de ce genre de personne, elle est nuisible à votre travail et votre confiance en vous.

2. L’inquisiteur

L’inquisiteur se méfie de tout, il est constamment sur ses gardes. Il voit le mal et les problèmes partout. Il se penche sur ceux-ci de manière intéressée, le but étant, bien entendu, de désigner un coupable. Il cherche toujours un bouc émissaire. Si vous n’y êtes pour rien ne vous laissez pas marcher sur les pieds !

Expression favorite : « Je veux savoir qui a fait ça et pourquoi ! »

>> A lire aussi : Connaissez-vous votre patron?

3. Le colleur d’étiquettes

Cet employeur colle des étiquettes à tous ces employés, à tort et à travers. Et malheureusement il ne les enlève jamais. Si vous gaffez lors de votre premier jour de travail, vous pouvez être sûr que ce type d’employeur s’en souviendra jusqu’à la fin de votre parcours au sein de l’entreprise. Être « le maladroit de service » n’a rien de valorisant pour vous. Ne faites pas attention à ce genre de patron.

Expression favorite : « Tu te souviens le jour ou tu as fait … ? Je m’en rappelle comme si c’était hier ! »

4. Le minutieux

Le minutieux accorde trop d’importance aux petits détails. Il veut que tout soit parfait, que les règles soient respectées scrupuleusement. Il inspecte tout. De quoi freiner les initiatives et les gestes spontanés de ses employés. Il ne vous accorde qu’une importance secondaire, vous devriez faire de même…

Expression favorite : « Vous avez oublié de mettre un point final dans votre mail. Quelle faute ! »

>> A lire aussi : Travail : êtes-vous plutôt persécuteur, victime ou sauveur?

5. Le psychopathe

Il ne s’agit pas du célèbre tueur en série des thrillers policiers mais bien d’un manager antipathique. Il possède de gros défauts tels que l’absence de sentiments, de peur, de culpabilité, d’empathie et de responsabilité. Il semble avoir oublié avant tout le côté humain de son entreprise et les personnes qu’il a engagées. Ce type de patron est très impulsif et manipulateur.

Expression favorite : « Moi ? Mais non pas du tout. Vous devez faire erreur »

Alors reconnaissez-vous votre employeur dans l’un de ces profils ? Si non, pas de panique, peut-être correspond-il à ces 10 autres types de patrons, énumérés sur le site de Jobat :

  1. Le dictateur : ne tolère aucune contradiction
  2. Le manager autruche : laisse les problèmes suivre leur cours
  3. Le manager analyste : ne passe pas à l'action
  4. Le micro-manager : ne sait pas déléguer
  5. Le manager imprévisible : tourne avec le vent, une vraie girouette
  6. L'hypocrite : utilise des règles différentes pour lui-même
  7. Le fauché : égoïste et encore plus hypocrite
  8. Le manager désintéressé : traite ses hommes comme un moyen de production
  9. Le manager show-off : prétend que toutes les idées sont les siennes
  10. La manager 'de l'extérieur' : fait beaucoup plus confiance aux personnes (inconnues) travaillant en dehors de son organisation.

>> A lire aussi : Pourquoi travailler avec un mauvais patron est nuisible pour votre santé

>> Découvrez toutes nos offres d'emploi