Les 5 règles les plus controversées pour votre CV

Nous publions régulièrement des articles pour vous aider à  composer le CV idéal. Mais si certaines règles sont bien établies (quoique), d’autres font encore toujours l’objet de débats entre recruteurs.

Voici les 5 règles les plus controversées pour votre CV :

1. L’objectif carrière

Pour

Certains recruteurs pensent qu’il est bon de commencer votre CV par un en-tête « objectif carrière ». Cet en-tête indique immédiatement au recruteur les aspirations du candidat. Il est particulièrement utile pour les candidats débutants, qui n’ont pas encore de parcours professionnel. Il peut être difficile de leur trouver le poste le plus approprié, car le recruteur ne peut pas s’inspirer de leur parcours pour déterminer où ils seraient les plus utiles et efficaces. Les objectifs peuvent aider à  trancher la question.

Contre

D’autres recruteurs estiment que l’en-tête « objectif carrière » enferme les candidats dans des cases et est finalement très limitatif. De nombreuses compétences sont transversales et peuvent servir pour une multitude de fonctions, ignorées des candidats. Ces recruteurs conseillent plutôt de commencer par un en-tête qui vous décrit et qui résume vos qualités et vos compétences.  

2. La photo de profil

Pour

Certains recruteurs sont favorables à  l’idée d’inclure une photo de profil dans votre CV. Une photo peut révéler certains aspects importants de votre personnalité : elle peut indiquer si vous êtes sociable, souriant, chaleureux, confiant, etc. Par ailleurs, elle est aussi un aide-mémoire utile pour le recruteur, qui mettra un visage sur votre nom.

Contre

D’autres recruteurs vous déconseillent formellement d’accompagner votre CV d’une photo. Celle-ci détournerait l’attention du recruteur, qui attacherait par conséquent moins d’importance à  vos compétences et à  votre parcours. Certains recruteurs écarteraient systématiquement les CV munis d’une photo.

3. Le CV d’une page

Pour

Les recruteurs consacrent en moyenne 6 secondes à  la lecture de votre CV. Dès lors, la majorité d’entre eux s’accordent sur le fait que la longueur idéale pour celui-ci est d’une page, maximum. Plus votre CV sera long, moins le recruteur lui accordera de l’attention. Un CV de deux pages passe encore. En revanche, oubliez le CV de trois pages.

Contre

D’autres recruteurs pensent que la longueur du CV importe moins aujourd’hui qu’autrefois. Certaines entreprises fonctionnent aujourd’hui avec des liseuses automatiques de CV, qui repèrent les mots-clés correspondant à  l’offre d’emploi. Peu importerait donc la longueur du CV puisque celle-ci ne ferait pas perdre de temps à  une personne physique. Reste qu’elle ne se justifierait que si les informations reprises sur le CV sont véritablement utiles et pertinentes.

4. Révéler des périodes d’inactivité

Pour

Certains recruteurs pensent que vous devriez révéler dans votre CV les périodes d’inactivité. Celles-ci seront de toute façon discutées en entretien. Il vaut mieux jouer franc jeu dès le départ. Vous pouvez le faire en indiquant entre crochets les raisons de votre inactivité ou de votre licenciement (par exemple [coupure de budget], [restructuration]).

Contre

Il est vrai que les périodes d’inactivité peuvent faire mauvais genre. Par ailleurs, il n’est pas toujours évident de révéler les causes de votre licenciement. Vous pouvez camoufler les périodes d’inactivité en mentionnant les années au lieu des mois lorsque vous détaillez votre parcours professionnel. Le recruteur éprouvera plus de difficultés à  détecter les blancs.

5. Inclure vos centres d’intérêt

Pour

Certains recruteurs jugent qu’il peut être bénéfique d’inclure vos centres d’intérêt dans votre CV, si vous mentionnez les qualités qu'ils vous permettent d’acquérir ou de développer (par exemple : maquettiste d’allumettes, patience et méticulosité).

Contre

Les centres d’intérêt ne doivent pas détourner l’attention de l’essentiel : votre parcours et vos compétences. Par ailleurs, certains centres d’intérêt ne font pas toujours bonne figure sur un CV. Si vous passez des heures à  jouer aux jeux vidéo ou au poker en ligne, mieux vaut garder ces passions pour vous.  



Source : Business Insider

Publié :

Retour à la liste