Les 6 pires moments pour demander une augmentation

Publié : dimanche 17 septembre 2017

Bientôt la période des évaluations annuelles. C’est peut-être le moment de demander une augmentation de salaire, pensez-vous. Sauf si… voici quand ne surtout pas demander une augmentation.

1. Si on vous propose mieux ailleurs

Ne faites pas de chantage à  votre patron. Si vous demandez une augmentation sous prétexte que l’on vous propose mieux ailleurs, celui-ci risque de se débarrasser de vous. Il perdra confiance en votre loyauté. Scénario le plus probable : il vous augmentera le temps de trouver votre remplaçant. 

> À lire aussi: 10 raisons scientifiques pour lesquelles vous ne gagnez pas plus !

2. Lorsque vous venez de boucler avec succès un gros dossier

Même si vous avez raison d’être fier de la réussite d’un dossier que vous venez de clôturer ou d’un projet que vous avez mené à  terme, il serait très maladroit de demander une augmentation de salaire à  ce moment-là . Une augmentation de salaire vise à  récompenser un travail continu, mais un succès ponctuel. En revanche, vous pourriez demander une prime.

3. Après une traversée du désert   

Ces derniers mois, vous n’étiez pas au top de votre forme. Vous avez eu votre lot de problèmes personnels et n’étiez pas très concentré sur votre travail. Toutefois, cela fait deux semaines que vous avez remonté la pente et que vous vous donnez à  fond. Ce n’est néanmoins pas le moment de demander une augmentation. Laissez d’abord couler un peu d’eau sous les ponts et inscrivez votre remontée dans la durée. Regagnez la confiance de votre parton.

4. Lorsque l’entreprise coule

Cela peut paraître évident, mais le pire moment pour demander une augmentation est sans doute lorsque l’entreprise rencontre de graves difficultés économiques. Le souci, c’est que vous ne connaissez peut-être pas l’état des finances de votre boîte et que vous risquez de tomber comme un cheveu dans la soupe en demandant une augmentation au moment où l’entreprise s’apprête à  procéder à  des licenciements. Essayez donc d’abord de tâter le terrain. 

> À lire aussi: 4 principes pour négocier votre salaire !

5. Quand votre patron a l’esprit ailleurs

De même, lorsque votre patron traverse une crise personnelle, il ne sera pas disposé à  écouter votre requête. Celle-ci tombera à  l’eau et vous devrez laisser passer un temps raisonnable avant de réitérer votre demande. Autant attendre directement le bon moment

> Astuces: 5 astuces surprenantes pour négocier votre salaire !

6. Si vous venez d’être augmenté

Si vous avez été augmenté au cours des six derniers mois, gardez votre demande pour plus tard. Votre patron risque de vous prendre pour un opportuniste, plus intéressé par l’argent que par votre travail.

> À la recherche d'un nouveau challenge professionnel? Découvrez plus de 1.400 offres d'emploi !

Retour à la liste