Les allocations de chômage diminuent plus vite

Depuis le premier novembre 2012, les allocations de chômage diminuent plus vite qu'avant. De cette façon, le gouvernement espère économiser sur le budget, mais aussi mettre au travail plus de chômeurs.

Les nouvelles règles ne s’appliquent pas aux isolés ou aux chefs de ménage qui ont plus de 55 ans, les personnes qui peuvent faire valoir au moins 20 années de carrière, les chômeurs temporaires et les chômeurs avec complément d’entreprise (auparavant « prépension »).

Mais quelles seront les règles pour tous les autres ?

L’allocation de chômage

La première année

  1. Les trois premiers mois on reçoit 65% de son dernier salaire (avant : 60%), avec un maximum de 1.541 euro nets.
  2. Les trois mois suivants on reçoit 60% de son dernier salaire, avec un maximum de 1.422 euro nets.
  3. Les trois mois après on reçoit 60% de son dernier salaire, avec un maximum de 1.326 euro nets.

À partir de la deuxième année

  1. Les deux premiers mois de la deuxième année, avec en plus deux mois par année de travail, les chômeurs recevront 40% à 60% de leur dernier salaire, en fonction de leur situation familiale :
    • Chef de ménage: 60% de son dernier salaire, avec un maximum de 1.239 euro nets
    • Isolé : 55% de son dernier salaire, avec un maximum de 1.111 euro nets
    • Cohabitant : 40% de son dernier salaire, avec un maximum de 826 euro nets
  2. Dans le cinquième période du chômage, il y a deux possibilités :
    • Si le chômeur a moins de six ans d’expérience, il reçoit immédiatement le montant forfaitaire minimum de la sixième période.
    • Si le chômeur a plus de six ans d’expérience, son allocation de chômage diminue systématiquement pendant deux années au maximum. Puis il reçoit le montant forfaitaire de la sixième période.
  3. Après au minimum 14 mois et au maximum 4 années, chaque chômeur (les chefs de ménage et isolées inclus) reçoit un montant forfaitaire :
    • Chef de ménage : 1.090 euro nets par mois
    • Isolé : 916 euro nets par mois
    • Cohabitant : 484 euro nets par mois

Contrairement au système d’avant, les chefs de ménage et les isolés recevront aussi un montant forfaitaire après un certain période de chômage. Avant, c’était uniquement le cas pour les cohabitants.

Protestation

Les syndicats sont négatifs à l'égard de changements. Le CSC dit que le montant forfaitaire d’un chef de ménage se trouve 31% en dessous de la norme de pauvreté européenne. Pour un isolé, le montant minimum se trouve 12% en-dessous de la norme de pauvreté européenne. Le FGTB et le CGSLB parlent de chiffres similaires.

Retour à la liste