Les animaux les plus riches du monde

Que faire d’une fortune gigantesque si tout ce qui vous intéresse est dormir et ronger un os de temps en temps ? Ces animaux riches à mourir possèdent des comptes en banque dont beaucoup de maîtres ne peuvent que rêver….

  1. Gunther IV le berger allemand : 300 millions d’euros

En 1992, l’excentrique (et sans enfants) comtesse Charlotte Liebenstein a légué sa fortune de 67 millions d’euros à son fidèle compagnon à quatre pattes Gunther III. Grâce à quelques bons investissements, cette somme a sacrément augmenté et Gunther IV, fils du précédent, dispose à présent d’une fortune de plus de 300 millions d’euros.

Le Berger Allemand a fait parler de lui lors de son entrée dans le Guinness Book des Records en tant que plus riche chien du monde ainsi que quand il a acheté l’ancienne maison de Madonna. La fortune de l’animal est gérée par le Gunther Reform Trust, qui opère depuis le paradis fiscal de Nasau aux Bahamas. Dans sa villa, Gunther dispose d’un majordome, d’une bonne et d’une psychiatre animal disponible à temps plein. Il est également surveillé nuit et jour par un garde du corps, de peur de le voir enlevé.

  1. Le caniche Toby Rimes : 71,5 millions d’euros

Toby Rimes est le descendant d’un autre caniche appelé aussi Toby, qui a hérité en 1931 de 30 millions de dollars de sa maîtresse, la New-Yorkaise Ella Wendel. Grâce à une bonne gestion (des gens qui accompagnent le chien, cela va sans dire) le compte en banque du caniche a fructifié.

  1. Les chiens d’Oprah Winfrey : 23,3 millions d’euros (ensemble)

Si la célèbre animatrice de talk-show venait à décéder, ses chiens hériteraient de 23,3 millions d’euros. L’amour des animaux d’Oprah est très connu. Elle a même engagé un vétérinaire holistique pour ses chiens qui veille à leurs besoins spirituels. Les chiens bénéficient aussi d’un régime équilibré, à base de viande crue et de repas préparés maison.

  1. Gigoo la poule : 14,7 millions d’euros

Après le décès de sa femme, l’éditeur anglais Miles Blackwell a désigné sa poule Gigoo comme unique héritier. Elle ne pourra toujours pas pondre d’œufs d’or, mais en acheter ne devrait pas poser de problèmes au volatile.

  1. Le chat Tommasino : 10 millions d’euros

Quand l’italienne Maria Assunta est décédée à l’âge de 94 ans l’année passée, elle a légué à son chat noir adoré l’entièreté de sa fortune. La loi italienne interdit qu’un animal hérite directement : l’argent a donc été versé sur le compte d’une organisation qui vient en aide aux animaux. Des avocats vont gérer l’argent. Ils ont déclaré au Daily Mail que Tommasino "n’avait pas besoin de tout cet argent et était satisfait avec un bol de lait et quelques croquettes".

Retour à la liste