Les Belges ne sont pas très heureux au travail

Publié : vendredi 30 juin 2017 Par

La Belgique se situe en avant dernière position d’un classement international sur le bonheur des travailleurs. Celui-ci est dominé par les États-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas.

C’est ce qu’il ressort d’un rapport intitulé “Le bonheur au travail, tout le monde y gagne: le secret des entreprises et des collaborateurs épanouis” publié par Robert Half, le site emploi spécialisé dans la finance.

> Voir aussi : Avoir de chouettes collègues est indispensable pour être heureux au travail

Dans cette enquête internationale menée auprès de 25.000 employés dans le monde, dont plus de 1.000 Belges, les employés belges obtiennent un faible score de 65,2 sur 100 quant à la question d’éprouver du bonheur au travail. Ainsi, la Belgique arrive avant dernière du classement. Elle est devancée par ses voisins qui démontrent un taux de satisfaction au travail plus élevé: 71,2/100 en Allemagne, 69,9/100 aux Pays-Bas et 67,2/100 au Royaume-Uni. Les employés les plus heureux se trouvent aux États-Unis avec un score de 71,8.

Quels sont les facteurs qui contribuent au bonheur des employés ? Selon l’enquête, un traitement équitable et respectueux, le sentiment d’être apprécié et la liberté contribuent à ce sentiment épanouissement au travail. Ainsi, les employés qui affirment être traités avec plus d’équité et de respect seraient trois fois plus enclins à être heureux au travail que les autres.

> 7 astuces simplissimes pour une meilleure ambiance au bureau

Les interactions sociales sur le lieu de travail sont un autre contributeur au bonheur. Par exemple, 74% des personnes qui ont déclaré entretenir de bonnes relations d’équipe sont épanouies au travail, contre 16% des personnes qui n’ont pas indiqué entretenir de bonnes relations. En outre, les personnes qui participent fréquemment à des réunions obtiennent un meilleur résultat sur le plan de l’épanouissement et de l’intérêt.

> Découvrez plus de 1.400 offres d'emploi !

Retour à la liste