Les candidats prennent le pouvoir

Datas, réseaux sociaux… Les candidats n’ont jamais eu autant d’informations à leur disposition avant de postuler pour un emploi. Face à cette révolution, les entreprises doivent revoir leur communication en matière de recrutement, au risque de passer à côté de la perle rare. 

« L ’information, c’est le pouvoir. » Ces quelques mots glissés en aparté d’un rapport présenté par ManpowerGroup sur les préférences et les comportements des candidats n’ont rien d’anodin. Derrière les chiffres récoltés se cache un changement de dynamique qui s’opère sur le marché de l’emploi : les candidats n’ont jamais été autant informés sur les offres et, grâce à ces connaissances, ils prennent peu à peu le pouvoir tout au long du processus de recrutement. Un basculement qui pousse les recruteurs et les entreprises à transformer leurs processus d’embauche.


1 - Le candidat très informé.
Un des premiers conseils que reçoit une personne en recherche d’emploi est de scruter les différentes informations en ligne à son sujet pour s’assurer qu’aucune ne puisse le déforcer. Le conseil vaut également pour les entreprises. Selon l’étude, près de la moitié des candidats s’informent, avant leur entretien d’embauche, sur les niveaux des salaires pratiqués dans l’entreprise où ils postulent et sur les différents avantages qu’elle offre. Un tiers se renseignent également sur la vision de l’entreprise : sa responsabilité sociétale et son engagement environnemental.
Mais pourquoi les candidats sont-ils tant informés ? La cause de cette tendance réside, en large partie, dans le comportement des Millennials, ces travailleurs âgés de 20 à 34 ans, qui, pour la plupart, maîtrisent les nouvelles technologies : big datas, réseaux sociaux… Les candidats qui présentent un profil particulièrement recherché sur le marché – ingénieurs, spécialistes IT, spécialistes du marketing… – sont également parmi les plus habitués à cette démarche de recherche d’informations. Une façon de faire le tri parmi les nombreuses offres qu’ils reçoivent.

> Voir aussi : 5 choses qui font fuir les bons candidats

2 - Les demandes récurrentes.
Les candidats disposent donc de plus en plus d’informations. Mais quelles sont exactement les données qu’ils souhaitent collecter ? ManpowerGroup rappelle que, pour 59 % d’entre eux, le salaire est la donnée qui a le plus d’influence dans leur processus décisionnel. La flexibilité des horaires est également perçue comme un élément très important pour 38 % des candidats. Enfin, 39 % d’entre eux jugent les opportunités d’évolution au sein de la structure comme un élément capital.

> Voir aussi : 5 conseils pour attirer la nouvelle génération de travailleurs 

3 - Les entreprises face à un défi.
Les premières concernées par ces changements sont les entreprises elles-mêmes. ManpowerGroup avance plusieurs conseils pour leur permettre de faire face à ce défi. Première étape : le site web. Malgré la multiplication des sources d’information, le site de l’entreprise qui engage reste la source d’information numéro un lorsque le candidat recherche de l’emploi. Ce site se doit donc de répondre à toutes les questions qu’un candidat pourrait se poser. En plus de ce canal désormais « classique », les entreprises doivent évoluer vers des communications plus visuelles : description de fonction en vidéo, visite d’entreprise en 3D, témoignages vidéo de collègues.

Ces évolutions ont également un impact sur le processus d’entretien en lui-même. Finie l’époque où le salaire et les avantages ne sont abordés qu’à demi-mot en fin d’entretien. L’enquête a révélé que les candidats souhaitaient davantage de transparence sur l’entreprise et les salaires. Dans de nombreux pays, les mentalités évoluent et les Millennials brisent de plus en plus la confidentialité autour de ce thème. L’employeur doit anticiper cette tendance et oser aborder ces questions dès le début du processus de recrutement via des entretiens téléphoniques, des séances de chat sur les réseaux sociaux ou des visites du lieu de travail. Enfin, la réputation en ligne de l’entreprise est un élément central. Que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur des plateformes qui permettent aux candidats de noter les entreprises qui engagent, comme le site Glassdoor.

Ces prérogatives ne manquent pas d’ironie. Soigner sa réputation en ligne, se présenter de façon originale et de la façon la plus fidèle possible figurent parmi les conseils le plus souvent donnés aux candidats qui cherchent un emploi. Il semble donc qu’à présent les entreprises et les candidats soient logés à la même enseigne.

> Postulez aux nombreuses offres d'emploi en ligne 

Publié :

Retour à la liste