Les CEO du Bel 20 ont gagné ce 8 janvier autant qu’un travailleur moyen en un an

Publié : lundi 8 janvier 2018 Par

Ce lundi 8 janvier, les administrateurs délégués des entreprises du Bel 20, l’indice principal de la Bourse de Bruxelles, ont gagné l’équivalent d’une année de salaire du travailleur belge moyen, selon la CNE, le syndicat chrétien, qualifiant ce jour de “CEO jackpot day”, relaye Belga. Pour leurs homologues britanniques, cette date est passée depuis le 4 janvier.

La CNE se fonde sur le salaire annuel médian des CEO du Bel 20, estimé à 2,08 millions d’euros et en hausse de 25,7% par rapport à l’année précédente, ce qui représente 7.969,35 euros par jour travaillé. "Sachant que le salaire annuel médian des travailleurs belges en 2016 est de 44.374 euros (salaire estimé sur base des statistiques disponibles), les CEO du Bel 20 gagnent le salaire annuel médian des travailleurs belges en 5,57 jours de travail (contre 6,79 jours en 2015)", poursuit le syndicat. L'année dernière, le "CEO jackpot day" tombait le 10 janvier.

Le syndicat souligne que les rémunérations réelles, c’est-à-dire en tenant compte de l’inflation, du travailleur belge n’ont progressé que de 8,2% depuis 1996, contre +3,6% en Allemagne, +18% en France et 18,4% aux Pays-Bas.

De plus, toujours selon la CNE, le tax shift du gouvernement fédéral ne soutient guère les rémunérations réelles. Le syndicat chrétien plaide pour “une évolution à la hausse en réel des rémunérations brutes”. L'objectif? Une meilleure couverture sociale et un meilleur financement des fonctions collectives via des recettes accrues pour l'État et la sécurité sociale.  

>> Vous cherchez un job ? Cliquez ici pour découvrir toutes nos offres d'emploi !

Retour à la liste