Les CISP offrent bien plus qu'une formation métier

Rédigé par: Philippe Van Lil
Date de publication: 24 août 2022

La réinsertion socioprofessionnelle n'est pas seulement une question de remise à niveau des compétences professionnelles. Pour les publics peu qualifiés et souvent socialement défavorisés, elle aussi synonyme d’un accompagnement personnalisé plus global. C’est le quotidien du Centre d'insertion socioprofessionnelle (CISP) Sovalue.

Sovalue

Avant la pandémie, Sovalue, implantée à Braine-le-Comte, drainait en moyenne par an une centaine de stagiaires issus de la région - Écaussinnes, Soignies, La Louvière, Enghien, Tubize, etc. Mais, comme le confie Benjamin Dardenne, Formateur, « avec les confinements successifs, il est devenu plus difficile d’attirer des stagiaires. Espérons que cela va redémarrer à présent. »

Des parcours parfois chaotiques…

Cet espoir est une nécessité. Le centre offre en en effet une aide essentielle à des personnes généralement peu scolarisées. Laurence Renversez, Administratrice déléguée de Sovalue, développe : « Nous nous adressons à un public qui n'est parvenu au mieux qu'au terme du secondaire inférieur. Les stagiaires ont parfois eu des parcours chaotiques, avec un décrochage scolaire et des difficultés socioprofessionnelles. »

Toutefois, tous ne sont pas dans ce cas : « Certaines personnes sont contraintes de se réorienter alors qu'elles avaient un emploi stable. C’est par exemple le cas d’aides-soignants, eux-mêmes victimes de problèmes de santé et ne pouvant désormais plus assumer ce type de postes. Quand ces personnes n'ont fait que cela durant toute leur carrière, elles sont un peu perdues à leur arrivée chez nous. »

… suivis de parcours de réinsertion personnalisés

Afin de pallier ces problèmes, l'équipe de Sovalue propose aux stagiaires des parcours de réinsertion personnalisés, étalés sur 6 à 9 mois. « Ils englobent orientation professionnelle et accompagnement vers une formation qualifiante ou directement vers l'emploi », précise notre interlocutrice. « Certains cours ont même pour objectif premier de resocialiser les personnes en difficulté : établissement d'un bilan personnel et professionnel, dynamisation , gestion du temps, travail sur la confiance en soi ou sur la capacité à travailler en équipe, etc. » L’équipe du CISP compte entre autres une assistante sociale ; elle est chargée d'assurer un suivi personnalisé régulier des stagiaires et de les aider dans leurs démarches administratives.

Du côté des formations, l’accent est mis notamment sur des remises à niveau en français et en mathématiques, la rédaction de CV et de lettres de motivation, la préparation aux entretiens d’embauche, la recherche active de stages en entreprise et d’emplois, ainsi que sur des initiations à l'informatique. Benjamin Dardenne précise : « Ici, il s’agit d’apprendre aux stagiaires à maîtriser les outils bureautiques de base - Word, Excel, etc. -, par exemple pour mettre en forme leur CV, effectuer des recherches sur internet ou, à un stade plus avancé, de les aider à s'orienter vers des études d’infographie. » Notons aussi que le centre propose un cycle de cours, avec examen final, pour l'obtention du brevet VCA lié à la sécurité du travail dans le secteur de la construction.

Soulignons enfin que depuis peu, Sovalue propose aussi des modules à thème, comme une aide pour l'obtention du permis de conduire théorique. « Certaines fonctions imposent d'en disposer. Pour certains stagiaires, pouvoir étudier en groupe dans un environnement serein s’avère très précieux », conclut Laurence Renversez.

Sovalue   Sovalue

Benjamin Dardenne, Formateur et Laurence Renversez, Administratrice déléguée de Sovalue.