Les clés pour séduire au Salon

Publié : mardi 14 février 2017

Ce 15 septembre se déroulera la nouvelle édition du Salon Talentum au Country Hall de Liège. Des dizaines de recruteurs vous y attendent, dont certains affichent plusieurs centaines de postes à pourvoir. Nombre d’entre eux plient déjà sous les candidatures, mais sans pour autant se montrer pleinement satisfaits des CV qu’ils reçoivent. C’est l’une des raisons qui les poussent à participer à un tel événement.

> Voir aussi : Comment se préparer à un salon de l'emploi?

1. Renseignez-vous préalablement

Les recruteurs seront nombreux : plusieurs dizaines, émargeant à de multiples secteurs, et de tailles très diverses. Vous ferez donc assurément quelques découvertes intéressantes, mais pourquoi ne pas d’emblée chercher à aller plus loin? Si vous souhaitez que votre déplacement soit productif, pensez à préparer votre visite : quelles sont les entreprises qui vous intéressent et, mieux encore, au sein de celles-ci, quelles sont les fonctions qui vous tentent ?

La démarche n’a strictement rien de compliqué puisque tout est accessible via le web. Elle vous permettra de rentabiliser au mieux votre temps en allant droit au but, en posant d’emblée les questions les plus pertinentes aux quelques entreprises que vous aurez préalablement choisi de découvrir. Votre interlocuteur sera quant à lui sensible à ce travail préalable, y voyant la preuve de votre intérêt réel pour son entreprise. Vous augmenterez d’autant vos chances de capter son attention.

> Voir aussi : Salon de l’Emploi: ce qu’il faut faire et ne pas faire

2. Préparez vos arguments

Tous les recruteurs qui participent à ce genre de salon le répètent : il est totalement contre-productif de se présenter de manière passive, en demandant si la personne en face de vous offre des opportunités. Plutôt que de chercher à savoir ce que l’entreprise peut éventuellement faire pour vous, vous devez vous interroger sur ce que vous avez à lui proposer. Et vous dès lors vous préparer à présenter vos atouts de manière convaincante.

Pour ce faire, il ne suffit pas de présenter un CV. Il vous faut le résumer de vive voix en quelques minutes en y épinglant les éléments-clés qui sont susceptibles de susciter l’intérêt de votre interlocuteur. Dites-lui bien sûr quelles études vous avez effectuées mais aussi ce que vous en avez retiré qui peut lui être utile. Votre diplôme n’est pas votre seul atout. Tout ce que vous avez accumulé comme expérience doit aussi être mis en valeur : même et surtout des jobs d’étudiant par exemple si vous êtes tout juste diplômé. Vous avez travaillé dans un magasin ? C’est évidemment une première expérience commerciale.

N’hésitez pas non plus à mettre en exergue votre personnalité : c’est vraiment là que réside l’intérêt de la rencontre et de la discussion. Tous les recruteurs souhaitent recruter des personnalités extraverties, curieuses, avides de continuer à apprendre, tournées vers le travail en équipe. Bien évidemment, il ne suffit pas de l’affirmer. Le meilleur moyen de convaincre, c’est de décliner des arguments. Vous avez étudié une langue étrangère en soirée par exemple, ou vous vous avez géré tel ou tel projet en dehors de vos études ou du boulot, démontrant de la sorte votre esprit entrepreneurial.

Voici quelques conseils pour un CV percutant

3. Soignez les apparences

C’est bien connu : on n’a pas deux fois l’occasion de donner une bonne… première impression. Même si le contexte d’un salon est assurément moins formel que celui d’une procédure de recrutement au sens strict, il est très important que vous fassiez attention aux détails de votre apparence. Cela va de la tenue vestimentaire à d’autres caractéristiques, moins évidentes : un document écrit reprenant les questions que vous souhaitez poser à votre interlocuteur (qui y verra la preuve concrète que vous vous êtes préparé), les documents-types que vous allez forcément lui remettre (CV, voire lettre de motivation). Prenez soin aussi de vous engager dans une démarche proactive : comment et par quel biais reprendre contact, prendre note de son nom afin de pouvoir lui rappeler ultérieurement votre première rencontre.

4. Soyez sûr de vous

Soyez convaincu, enfin, que les recruteurs n’ont pas mobilisé leurs équipes pour perdre leur temps. S’ils sont présents, c’est qu’ils ont des besoins à couvrir en rencontrant des candidats. N’ayez donc pas peur de paraître peu « sûr de vous » en énumérant vos atouts : quitte à vous faire violence, vous devez les mettre en exergue. Vous faciliterez de la sorte le travail de vos interlocuteurs : ils vont rencontrer des dizaines de candidats et ils vous seront reconnaissants de leur simplifier la tâche en leur annonçant d’emblée ce que vous pouvez leur apporter.

Maintenant que vous êtes fin prêt(e), rejoignez-nous au salon Talentum Mons le 16 mars 2017!

 bouton

Retour à la liste