Les compensations financières pour les trajets domicile-travail à vélo explosent

Publié : lundi 10 avril 2017 Par

Le montant des compensations financières accordées pour les trajets domicile-travail effectués à vélo est passé de 43,6 millions d’euros en 2009 à 93,5 millions en 2015. Un montant qui a donc doublé. C’est ce qu’indiquent les chiffres du SPF Finances rapportés vendredi dernier par De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Belang van Limburg.

> Voir aussi : Le vélo de société peut inciter les employés à venir travailler plus souvent à vélo

Ainsi, le nombre de personnes qui en bénéficient est passé de 260.564 à plus de 406.000. Mais qui est concerné?

  • La Flandre: les chiffres démontrent que cette possibilité intéresse nettement plus le nord que le sud du pays : la plupart des compensations ont été accordées en Flandre avec 87,7 millions d’euros en 2015. 
  • Les jeunes: les 20-30 ans détrônent les quadragénaires et deviennent pour la première fois les mieux représentés.
  • Les femmes et les hommes: les femmes sont les plus nombreuses à demander une participation financière mais ce sont pourtant les hommes qui raflent les compensations les plus élevées. La cause? Les hommes couvriraient de plus longues distances.

> Voir aussi : Le vélo est de plus en plus apprécié pour se rendre au travail

Quant à la hauteur de la compensation, elle est décidée par le législateur. La somme est exonérée d’impôts si elle n’excède pas 23 eurocents du kilomètre. Cependant, les employeurs ne sont pas tenus à la payer, à moins qu’une convention collective de travail (CCT) ne la prévoit.

> Découvrez nos 1600 nouvelles offres d'emploi dans tous les domaines ! 

Retour à la liste