Les consultants, de plus en plus nombreux

Publié : vendredi 13 avril 2018 Par

Entre 1987 et 2017, le nombre de consultants s’est facilement multiplié par 11. C’est ce qui ressort des chiffres publiés par la Caisse d’assurances sociales d’Acerta. 

"Le fait que le marché de l’emploi ait été sous pression aura probablement poussé certaines personnes à se lancer en tant qu’indépendant", commente Fabienne Evrard, Director Service à la Clientèle chez Acerta. "Des travailleurs possédant des connaissances et une expérience spécifiques peuvent en faire leur raison d’être en tant qu’indépendants."

De plus, une précédente enquête montrait déjà qu’être son propre patron est la raison la plus populaire pour devenir indépendant. « Des travailleurs âgés, ne s’attendant plus à trouver si facilement un autre emploi, ont aussi franchi le pas », ajoute-t-elle. 

Le secteur de la construction continue à avoir la cote auprès des indépendants: en 1987, 5,5% des hommes indépendants étaient actifs dans la construction, ce pourcentage atteignait 13,4% en 2017. 

Mais la catégorie qui a doublé en popularité auprès les indépendants en 30 ans est celle des paramédicaux. Une augmentation qui s’explique, entre autres, par le nombre croissant de femmes indépendantes exerçant des professions telles qu’infirmières, kinésithérapeutes, logopèdes, psychothérapeutes, etc. En outre, l’augmentation du nombre de médecins et de chirurgiens s’explique de façon similaire: la popularité de ces professions est passée de 2,8% à 4,4% et ici aussi, majoritairement grâce aux femmes entrées dans la profession.

Retour à la liste