Les digital natives débarquent sur le marché du travail

Publié : lundi 11 septembre 2017

On entend beaucoup parler d’eux, ils ont entre 15 et 30 ans, maîtrisent parfaitement les nouvelles technologies et ne peuvent se passer d’internet. Que va changer l’arrivée de cette génération Y au marché de l’emploi ?

Les digital natives (natifs numériques en français) sont nés entre 1980 et 2000. À la différence de leurs parents, les digital immigrants, qui ont dû s’adapter à  l’apparition des nouvelles technologies, la génération Y est quasiment née avec un ordinateur dans les mains. Ils manient donc smartphones, tablettes numériques et autres ordinateurs portables avec beaucoup d’aisance. Mieux : ils ne peuvent tout simplement pas s’en passer.

Habitués grâce à  leur smartphone à  disposer partout des possibilités infinies d’internet, les digital natives veulent tout, tout de suite. La connexion à  haut débit a modifié leur rapport à  la temporalité. Ils peuvent travailler, télécharger des films ou de la musique, communiquer avec leurs amis et suivre l’actualité en même temps. Attendre leur est donc devenu très difficile…

> Vous cherchez un nouveau challenge professionnel?

Une révolution pour le marché de l’emploi

Âgée de 15 à  30 ans, cette génération débarque donc à  présent sur le marché du travail. Plus diplômés que leurs parents, ils ont cependant moins de chance de trouver un emploi. Un vrai défi pour les recruteurs : que cela leur plaise ou non, ils devront composer avec ces nouveaux salariés. Et tenter de tirer le meilleur de ces travailleurs : car des atouts, ils en ont !

Le rapport traditionnel à  la hiérarchie n’est plus le même. Y se prononce « why » en anglais, c’est-à -dire « pourquoi » ? Obéir à  un ordre qu’il ne comprend pas n’est pas envisageable pour un digital native : il pose des questions à  son patron, cherche un sens aux missions qu’on lui confie.

Par ailleurs, la génération Y n’hésite pas à  changer d’entreprise dès que les perspectives de carrière ne la satisfont plus. Rester toute sa vie dans la même entreprise n’est plus réellement imaginable.

Les digital natives se connectent aux réseaux sociaux durant leurs heures de boulot. Ils sont impatients, individualistes et exigeants, mais aussi créatifs, curieux, flexibles, mobiles, passionnés, polyvalents et autonomes.

Autant d’atouts que les recruteurs devront exploiter au mieux, certainement en laissant plus de liberté à  ces nouveaux travailleurs. De plus, la durée de travail tend à  s’allonger : les générations différentes seront amenées à  travailler ensemble. Une adaptation sera nécessaire, des deux côtés.

> Vous faites partie de la génération Y? Ces jobs sont faits pour vous !

Source : l’express.fr

Retour à la liste