Les entreprises ont prisé les bonus collectifs

En 2014, les entreprises ont distribué plus d'un demi-milliard d'euros (526 millions) à leur personnel via le mécanisme du bonus collectif lié aux résultats. Diffusés à la suite d'une question parlementaire, ces chiffres témoignent d'une évolution spectaculaire que de tels bonus qui n'avaient atteint que 66 millions d'euros en 2008, lors de leur introduction.

Via ce mécanisme, une entreprise peut accorder une prime à son personnel, ou à une partie de celui-ci mais pas à tire individuel, pour autant que soit atteint un objectif convenu à l'avance comme une augmentation des bénéfices ou de la productivité, ou la diminution des accidents de travail par exemple. 

Si le bonus collectif est fiscalement intéressant, le bénéficiaire en touchant effectivement un pourcentage plus élevé que dans le cadre d'une augmentation de salaire classique, il a aussi grandement intéressé les employeurs car leur permettant d'accorder un extra en période de modération salariale – une décision du fédéral visant à restaurer notre compétitivité.

« Au début, de nombreuses entreprises ont préféré attendre, mais aujourd'hui, la plupart sont convaincues par l'utilité du système », explique Bart Buysse, directeur général de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB) à nos confrères de l'Echo. « Car les travailleurs reçoivent en net davantage qu'en cas d'augmentation salariale classique. Par ailleurs, les entreprises peuvent décider de faire l'impasse sur ce bonus en cas de difficulté passagère, et c'est aussi une manière intelligente de motiver le personnel. »

Imaginés conjointement les organisations syndicales et patronales, ces bonus devraient perdurer à l'avenir voire gagner en extension, en dépit du plafond fixé à 3.219 euros bruts par salarié bénéficiaire et d'une relative complexité de mise en oeuvre. Leur attrait réside également dans le fait qu'ils sont négociés chaque année en fonction d'objectifs à atteindre, et ne constituent donc pas un droit acquis pour l'avenir.

Par

Publié :

Retour à la liste