Les Européens sont de moins en moins favorables à consommer des marques peu durables

Date de publication: 21 déc. 2022

75% des consommateurs européens attendent des sociétés qu'elles prennent des initiatives en matière de développement durable, d'après une étude menée par Visa Europe.

durable

 46 % des consommateurs européens ont cessé d'acheter auprès de certaines marques ou entreprises en raison de leur impact sur l'environnement ou la société, selon l'étude Visa’s Sustainability Consumer Research, menée dans 12 pays européens.

Il ressort également de cette étude internationale que 75 % des consommateurs attendent des entreprises qu'elles prennent des initiatives en matière de développement durable.

Loin de se défausser de leurs responsabilités, 80 % des personnes interrogées sont tournées vers l'avenir et souhaitent préserver la « nature » pour les générations à venir par le biais de leurs valeurs et actions, et les paiements peuvent jouer un rôle pour combler ce fossé. Par exemple, 42 % des répondants européens ont déclaré qu'ils utiliseraient plus souvent leur carte de paiement si une institution financière les récompensait pour leurs comportements durables.

L'équipe chargée des solutions de développement durable, dirigée par Steve King, cherchera à collaborer avec les clients et les partenaires de l'ensemble du réseau Visa afin de concevoir et créer des solutions pour, et avec, l'écosystème élargi des paiements. La société vise à promouvoir l'adoption de comportements durables par les consommateurs et les entreprises en éliminant les frictions et en augmentant la disponibilité des choix de paiement axés sur le développement durable. A cet effet, une offre a déjà été déployée et qui facilite notamment les paiements transparents dans la recharge des véhicules électriques.

Visa a également créé un nouveau service de conseil en développement durable Visa Analyse et Conseil. Dans un environnement complexe, ce service interfonctionnel aide les clients à diriger leur stratégie actuelle de développement durable, à développer leur feuille de route et, surtout, à concevoir l'analyse de rentabilité de l'intégration d'une approche centrée sur la planète pour leurs organisations et leurs clients. 

Aider les particuliers et les entreprises à mieux comprendre l'impact environnemental de leurs dépenses (et leur montrer les moyens de l’améliorer) est une première étape importante pour permettre un véritable changement. Une offre a également été déployée à cet effet chez Visa Europe. 

Charlotte Hogg, CEO de Visa Europe : « Le secteur des paiements et des services financiers joue un rôle essentiel dans la facilitation des affaires et du commerce au quotidien. Il est donc de notre responsabilité d'accélérer la consommation et les comportements durables pour soutenir une transition tangible vers la neutralité carbone. L'équipe nouvellement constituée jouera un rôle essentiel non seulement dans l'élaboration des objectifs de Visa en matière de développement durable, mais aussi dans l'accompagnement de nos clients dans leur démarche et dans la fourniture de conseils au cours de leurs processus de prise de décision en matière de développement durable. » 

Steve King, vice-président des solutions de développement durable en Europe chez Visa : « Nos clients sont à la recherche de solutions tangibles pour intégrer le développement durable dans leurs activités. Le développement durable est une priorité pour Visa en Europe et, en tant que société mondiale de technologie des paiements, nous occupons une position unique pour faciliter et accélérer le choix durable en tant qu'élément clé de l'expérience d'achat. »

>> À lire aussi : Comment les employés rendent l'entreprise plus durable ?

>> Consultez toutes nos offres d'emploi