Les indépendants belges se préparent mal pour la pension

Publié : Par

Seuls 16% des indépendants belges déclarent s'être suffisamment préparés pour leur pension. Chez les francophones, ce chiffre chute même à 8%. 28% se disent préoccupés par la question.

C’est ce que révèle une enquête menée à l’initiative de Fédéral Assurance auprès de 300 indépendants et petits entrepreneurs en ce qui concerne leur pension, mais aussi leur protection financière en cas d’incapacité de travail et de décès.

> Voir aussi: 2017 : ce qui va changer pour les indépendants !

Selon l’étude, seuls 35% des indépendants ont prévu une protection financière supplémentaire en cas d’incapacité de travail de longue durée. Les différences régionales sont interpellantes: 45% des néerlandophones ont déclaré avoir pris les précautions nécessaires, contre 13% des francophones.

Si peu d’indépendants belges se protègent face à l'incapacité de travail de longue durée, c’est parce que, affirment 17% d’entre eux, la chose est inutile puisqu’ils sont en... bonne santé. Pour 33% des francophones (mais aussi 12% des néerlandophones), il s’agit d’une raison suffisante. Cependant, pour d’autres, la cause est ailleurs: 24% déclarent plutôt ne pas avoir les moyens financiers (36% des francophones contre 20% des néerlandophones).

> Comment obtenir une meilleure pension: nouvelle possibilité dès mars 2017

L’étude s’est également penchée sur les différentes solutions mises en oeuvre par les indépendants pour constituer leur pension. Certains optent pour plusieurs solutions, d'où la hauteur des pourcentages qui suivent:

-  54% ont une épargne-pension (seulement 38% chez les francophones)

- 18% ont opté pour une épargne à long-terme

- 47% économisent déjà par le biais de la pension libre complémentaire pour indépendants

- 21% ont un engagement individuel de pension (l’ancienne assurance groupe)

- Les 21% restants n’ont aucune idée des mesures à prendre afin de constituer leur pension.

> Découvrez toutes nos offres d'emploi pour 2017 !

Retour à la liste